Skip to content

Nous sommes entrés dans le 4ème âge.

janvier 4, 2007

Il s’est passé quelque chose en fin d’année 2006. Une rupture. La masse des nouveaux entrants a usé les early adopters. Le blog et les blogueurs ont changé. Moi avec. Avec le recul, je dirais que la blogosphère entame sa quatrième vie.

Premier Âge : avant juin 2004. La Genèse.
On y trouve la crème des technophiles, les développeurs, les alertés, les computodépendants (je ne parle pas de toi Christophe), les méga geeks, les Embruns and Co, les cyberconnectés depuis l’aube des temps, les admirateurs de Tron et de Wargames. Des mecs qui ont une brosse à dents en forme de joystick Attari et un Thomson TO7 en guise de lampe de chevet. Cette équipe d’inventeurs constitue le premier rideau, ceux qui savent, perdurent, dominent depuis le début et ricanent de nos errances. Ce sont des gens qui parlent d’Ajax mais ce n’est pas du foot. Et quand ils admirent MySQL, cela n’a rien à voir avec Clara Morgane. Ils créeront le prochain monde en tirant les conclusions qui s’imposent.

Deuxième Âge : juin 2004 – février 2006 : la Conquête de l’ouest.
C’est l’arrivée des “early adopters”, des marketo-vigilants, des gens de médias, des entrepreneurs, des RP, des professionnels de la communication (je débarque en septembre 2004). Bien entendu ils sont une minorité comparés aux dessinateurs, aux poètes, aux geeks, aux Skyblogs, aux musiciens, aux apprenti cuisiniers ; mais ils sont une minorité qui s’agite, pour qui faire du bruit est une vocation, et briller est une seconde nature ; le blog devient à la fois outil d’expression et accessoire mondain d’une pensée libre, socialement intéressante à défendre devant ses amis et collègues, preuve d’une réelle avant-garde. Pour certains d’entre nous, cela représente aussi sincèrement un nouveau loisir, un plaisir, une source nouvelle de rencontres. Le blog donne une obligation de regarder le monde différemment, avec l’objectif quasi quotidien d’en tirer quelque chose de partageable. Gratuitement. C’est le temps des premières rencontres et des émotions presque pures.

Troisième Âge : février à décembre 2006  : l’institutionnalisation et la débâcle.
Le blogueur devient objet de curiosité et intéresse les médias. Si autant de gens en ont, c’est donc qu’il faut en parler. Si on en parle autant, c’est donc qu’il faut en avoir. Roule ma poule, on va inviter des blogueurs à parler, ils doivent avoir des trucs à dire. C’est alors que s’entrechoquent deux mondes, l’ancien et le nouveau. L’ancien se raccroche aux branches en accueillant les nouveaux. Mais l’on ne peut pas recevoir tout le monde, alors on sélectionne. On regarde les stats. On parcourt rapidement. On déniche à la hâte. On demande aux blogueurs de ses amis. Une bande d’amis. Le piège se referme. Et nous courrons, sur les plateaux, dans les gazettes, derrière les micros. Un infime pourcentage non représentatif, comme tous les infimes pourcentages, est mis sous les vieilles lumières de médias fatigués et en manque de sensations. Les millions d’autres blogueurs regardent ce cirque, d’abord amusés, enthousiastes, puis lassés, agacés, jusqu’à l’écoeurement. Tout se mélange. Des classements. Des coming outs. Des meetings. Des édités. Des journalistes en guerre. Des rappeurs à fromage. Des chômeurs en fin de droit. Des association de protection de la pédophilie. Internet, les blogs, iTunes, Myspace, YouTube, mon cul sur tes cheveux ! On flotte en 3D dans un grand terrain vague où tout le monde dit n’importe quoi, s’insulte, se jalouse. Vieilles rancoeurs et viles sentiments ont remplacé le bel élan du début. On vit ensemble tous les jours, forcément on finit par se taper dessus, c’est ça la famille. Point d’orgue : le Web3 et les réactions post-événement. Le festival de la connerie humaine poussé à son paroxysme, un terrain de jeu fantastique pour une thèse en sociologie. En tout cas c’est le sujet que je choisirais si j’étais étudiant. Et je ne parle pas de la purée de barrons ou les alterblogueurs. J’en rie encore.

Quatrième âge : l’Empire contre-attaque.
Alors maintenant j’ai la sensation qu’il faut continuer sans chercher ces fameuses “conversations” que le blog était censé ouvrir. Vu le nombre de blogueurs, l’acharnement des débiles à s’exprimer (je ne donne pas de leçons, toi qui lis trop vite, je pense tout haut), le manque de civilité des plus jeunes, la recrudescence de campagnes de buzz, il faut avancer sans s’arrêter et sans se retourner. Ne plus chercher le dialogue, la réponse, la compréhension de l’idiot (on est tous l’idiot de quelqu’un, je sais), mais peut-être simplement se contenter de sa propre expression. L’expression, c’est déjà énorme. Il faudra trouver un moyen de tempérer les insultes sans fermer les commentaires. De bien expliquer la différence entre espace de liberté et marché aux poissons. Dans ce nouvel âge, j’ai l’impression que les blogueurs vont se concentrer sur leur art, quel qu’il soit, et que nous allons nous accompagner tranquillement, avec ou sans objectifs de gloire, vers la réussite de nos projets. J’ai l’impression que l’on va prendre en maturité et que les quelques specimens qui feront des passages à l’antenne ou ailleurs, sous ces paillettes illusoires, ne s’en vanteront pas plus que d’un 17/20 en histoire-géo. Nous regarderons peut-être cela avec un léger sourire, trouvant ça drôle ces petites percées hors du web, inutiles et sympathiques. Car je crois que c’est sur le web lui-même que se trouve la solution, pas ailleurs. C’est là qu’il est le trésor. Nous saurons alors distinguer le talent pour ce qu’il est, l’accompagner parce qu’il nous plaît et nous fait rêver. Je suis persuadé que le web est, pour quelques temps encore, un extraordinaire terrain de création. Manque plus qu’un modèle économique pour faire de ce terrain vague bien Français un beau jardin à l’Anglaise.

Je rappelle que mon blog est mon espace de liberté ultime, et que je fais mes petites théories à moi si je veux. Non mais. Et je suis de très bonne humeur en plus. J’ai mangé un éclair au café, espérant rapidement dépasser mon poids d’infarctus. La vie est belle !

92 commentaires leave one →
  1. janvier 4, 2007 7:07

    PREM’S

  2. Ras permalink
    janvier 4, 2007 7:31

    De la notoriété et ses inconvénients…
    joli texte, tu ne cédes ni à la facilité ni à l’aigreur, c’est agréable à lire… peut être parce qu’à l’inverse de pas mal de blogger, tu trouve dans la vraie création une raison de continuer, non ?

  3. janvier 4, 2007 7:32

    J’ai une question:
    crois tu qu’il y a encore de la place pour les néo blogueurs?
    Moi j’en suis à la phase conquête de l’ouest et c’est personnellement l’effervescence! Un nouveau terrain de jeu, de découverte et de potentiel de créativité. Je suis impressionné etc’est une révolution intellectuelle pour moi:
    rapport sociaux, transmission du savoir, management, communication…
    En ce qui concerne l’institutionalisation ce qui me surprend le plus, c’est que ce média alternatif ai besoin d’être légitimé par la télévision et les médias traditionnels.
    En ce qui concerne mon univers, la voile, c’est l’Eldorado! (Bonjour America)
    C’est pourquoi je pense que si un blog devenait sponsor média d’un projet sportif, il commencerait vraiment à s’affranchir des médias traditionnels. Pour l’instant il me semble que les blogueurs première génération ne se rende pas compte des enjeux.
    Qu’en penses tu?

  4. janvier 4, 2007 7:35

    Waouh je fais partie du 2ème âge : ça me rassure !🙂

  5. Valérie de Hte Savoie permalink
    janvier 4, 2007 7:37

    Moi j’attends le 7ème âge, ça porte bonheur !

  6. janvier 4, 2007 7:44

    et à la fin j’irai de te demander des comptes… c’est quand même de ta faute si je blogouille…

  7. janvier 4, 2007 8:12

    Ouf, j’ai ouvert le mien le 15 janvier 2006. Un peu plus et j’avais encore tout faux. Sans aucune ambition de paillettes, vu que tout ce qui m’interesse c’est de me réincarner en prompteur d’harry Roselmack. C’est un peu léger, je sais, comme un 17/20 en histoire-géo. Pouf,pouf !

  8. janvier 4, 2007 8:32

    Malheureusement pour moi : je n’ai qu’une vie…
    Belle critique bloguesque qui relate de la complexité de cette sphère si particulière. En espérant que tu dises vrai et que le 4ème âge soit l’âge de raison que tu narres si bien.😉

  9. janvier 4, 2007 8:35

    Tout a changer quand tu as arreté les jeux de mots du dimanche soir, tout ça c’est donc de ta faute ! ! TU DEVRAIS AVOIR HONTE D’AVOIR MIS LES BLOGS DANS CET ETAT !!!

  10. janvier 4, 2007 8:41

    hin hin, certains blogs sont bien plus vieux que ça.
    Voir celui d’Everland par exemple qui a plus de 5 ans.

  11. janvier 4, 2007 8:48

    Jusqu’à ce jour, je pensais que je préférais « Un nouvel espoir »; en fait, j’adore « l’Empire contre-attaque »! (Morceau choisi: « Ne plus chercher le dialogue, la réponse, la compréhension de l’idiot (on est tous l’idiot de quelqu’un, je sais), mais peut-être simplement se contenter de sa propre expression. L’expression, c’est déjà énorme. Il faudra trouver un moyen de tempérer les insultes sans fermer les commentaires.)
    Toujours juste.

  12. janvier 4, 2007 8:53

    Et ben ça… moi qui me pensais encore fraîche, voilà que j’appartiens au 3ème âge… Arf…

  13. patricia permalink
    janvier 4, 2007 8:55

    J’adore quand tu fais ton BHL du WEB … bon alors tu comprends bien que le WEB ,ou plutôt l’univers des blogs ,est une sorte de monde parrallèle non pas imposé ni formaté ,mais bel et bien inventé par ses propres utilisateurs, une sorte de microcosme avec ses propres valeurs et qui évoluera de manière inexorable, bien entendu au fur et à mesure qu’il prendra de l’ampleur les règles devront être de plus en plus nombreuses , pour le moment c’est un peu la pagaille ,quoique , mais enfin comment veux tu y échapper ?
    Alors voilà ,nous en revenons toujours à la même question de fond : vas-tu oui ou non poser ta candidature pour la Présidence de la Blogosphère ?!?

  14. janvier 4, 2007 9:02

    quelle taille l’éclair?

  15. janvier 4, 2007 9:05

    C’est humain, la concurrence. Dès qu’on commence à créer, on regarde ses stats et on veut être le meilleur, le plus lu, le plus reconnu. Mais c’est vrai que c’est futile, voire ridicule. Continuons de créer pour nous, ce sera déjà bien. Et si ça plaît aussi aux autres, ma foi, tant mieux. Longue vie aux éclairs au café !

  16. sandiet permalink
    janvier 4, 2007 9:26

    Jolie billet et un quatrième paragraphe lyrique façon Martin Luther-King un 28 décembre 1963 sur les marches du Lincoln Memorial.
    I have a dream today !!!

  17. janvier 4, 2007 10:01

    C’est un marronnier, les blogs se regardent le nombril. Quant on sait le temps que consomme un blog pour tenir à peut près la route c’est pas étonnant. En tout cas j’aime bien cet historique. Certain disent que la blogosphère va dégonfler en 2007, c’est peut être un corolaire du 4ème âge.

  18. janvier 4, 2007 10:04

    Bonsoir et bonne année,
    Cette genèse (phase 1) a connue elle-même plusieurs étapes. Des gourous du html et autres dns aux menteurs, j’ai pas dit mentors, créateurs de startup. Ceux-ci aussi on crus refaire le monde par le net. Mais c’était presqu’au siècle précédent…
    Et ces ancêtres ont laissés leurs traces, se refusant à l’autodafé.
    http://www.google.fr/search?hl=fr&safe=off&rlz=1B2GGGL_frFR176&q=coordination+des+m%C3%A9dias+libres&btnG=Rechercher&meta=
    http://grosse.fatigue.free.fr/ (premier bloggeur avant que le blog n’existe)
    http://www.solest.com/
    Mais c’est un vieux con qui le dit…

  19. janvier 4, 2007 10:18

    Je te félicite.

  20. janvier 4, 2007 10:33

    j’adore ce post🙂 et pas seulement à cause de l’expression mon cul sur tes cheveux qui me rappelle de bien sombres histoires de famille lorsque tante Nilda nous faisait ses farces de fin de repas, la plupart du temps dans un état d’ébriété qui ferait passer philippe léotard pour un téteur de lait doux s’il n’était déjà trois pieds sous terre.
    Sois roi chez toi toto, tu me plais🙂

  21. janvier 4, 2007 10:40

    Bravo Cyrille pour ce post qui nous encourage à continuer de blogguer…j’ai commencé en mai 2005 mais au fait pour la genèse tu veux dire avant Juin 2004, pas Juin 2005 n’est-ce pas? dommage pour moi, je ne suis arrivé que pour la conquête de l’Ouest, mais on pourrait aussi dire l’épopée de Christophe Colomb non?

  22. janvier 4, 2007 11:01

    Coffee Storm la chaaaance….
    J’ai le droit de mettre un 2ème commentaire sachant que je n’avais pas eu le temps de lire ton billet tout à l’heure…
    Et puis être la prem’s sur un de tes billets c’est la classe international quand même.
    (nov 05 – …..)

  23. janvier 4, 2007 11:12

    ZX81 Poweeeeeeer !🙂 (Et je suis même pas geek, et blogueur depuis presque quatre ans !)

  24. janvier 4, 2007 11:20

    « c’est sur le web lui-même que se trouve la solution »…je croyais que c’était Canal+🙂 Non tu as raison le web c’est mieux.

  25. janvier 5, 2007 12:06

    Pour les amateurs d’archéologie :
    Chronologie de la blogosphère francophone – 1995-2004
    http://embruns.net/blogosphere/petite_histoire_blogosphere.html
    Je m’étais arrêté à « 14 juillet 2004 : SixApart achète U-Blog par échange de participations. » Le début d’un nouvel âge. Ton « juin 2004 » est assez bien choisi.

  26. janvier 5, 2007 12:40

    C’est la « nature », trop de vent ça fait piquer les yeux et après on voit même plus ou on va.

  27. lôtre permalink
    janvier 5, 2007 12:53

    Je suis d’accord avec Largentula , Vous n’auriez jamais du arrêter les jeux de mots du dimanche soir, maintenant la blogosphère est en grand danger, la courbe spasme autant pour elle est rompue, l’univers va s’effondrer sur lui même (ou sur une vieille avec un caniche, ou deux yorkshire, enfin peu importe ). C’est cuit, plié , rapé, la fin est proche.
    Et dire qu’on ne saura jamais qui est le président du club des amis de la poire , ni la blogueuse mystérieuse à l’oeuf non moins mystérieux et au chien (ou supposé être canin ) non moins-moins mystérieux….
    Adieu blonde truelle, même plus le temps d’écrire un mèl !!!…..
    A part ça c’est ATARI pas attari et le TO7 ça fait effectivement une bonne lampe de chevet. Si vous vouliez parler d’un vrai ordinateur il aurait fallu parler d’Amiga (le seul, l’unique) Mais je ne voudrais pas raviver des guerres partisannes d’un temps heureusement révolu.
    Tiens il est presque qu’une heure du matin ?!? faut vraiment que j’arète les blogs moi, ou que quelqu’un trouve un moyen de bloguer en dormant…

  28. lôtre permalink
    janvier 5, 2007 1:07

    Matoo> ZX81 avec 1 K de mémoire on pouvait en faire des choses et c’était à peine plus gros qu’un palm (sans le moniteur , bien sur )

  29. elvire permalink
    janvier 5, 2007 1:20

    Tôt ou tard….

  30. ouam permalink
    janvier 5, 2007 1:22

    Ce qui est sur c’est que depuis le début des blogs y’a toujours une quiche qui démarre les commentaires avec un « PREUMS » de maternelle. Et fiérot en plus de ça. Quant à moi j’ai eu une console Pong pour Noël 79, je suis préhistorique.

  31. janvier 5, 2007 4:11

    Deja le 2eme age ?!?… je commence a me faire vieux.

  32. janvier 5, 2007 5:20

    ouam > Hé le dinosaure !!!
    Quand on est le 30ème à mettre un commentaire et si tu écris PREUMS c’est sûre tu va passer pour une quiche…
    Allez pas grave, la prochaine fois…

  33. mrique permalink
    janvier 5, 2007 6:57

    franchement, ce n’est pas pour faire snob, mais par exemple en 2000 on avait déjà tout inventé
    – le cms spip
    – les billets
    – les commentaires
    – la réflexion nombriliste sur le web / les blogs
    http://www.uzine.net/article1.html
    Vraiment relisez uzine dans l’ordre des articles, de 1 à 1100, vous retrouverez des analyses très contemporaines et des débats de qualité sur les problématique du web d’expression et d’opinion…. sans utiliser une seule fois l’accronyme blog !

  34. janvier 5, 2007 8:22

    voilà, par ta faute, me suis arrêtée de lire après »avant 2004″. Je suis issue de la génération « avant 2004 » puisque j’ai un blog depuis octobre 2003…mais je ne suis pas une geek, lunetteuse à bouton plongée dans le code, non mais ! je m’insurge !

  35. janvier 5, 2007 8:44

    Quel talent !!!

  36. janvier 5, 2007 9:32

    Tout est dit. Je pense.

  37. janvier 5, 2007 10:10

    A cheval sur le deuxième et le 3ème âge, je te remercie pour cette fine analyse!!!!
    Hasta la Victoria Siempre, Venceremos!!!!!!
    Keep on bloggin’!!!!!!!

  38. janvier 5, 2007 10:14

    @lenotre : avec une extension 16k on était bien plus à l’aise !
    Sinon, moi j’attends le 5ème âge… (après explosion de la bulle 2.0)

  39. janvier 5, 2007 10:34

    4ème âge ! C’est pour moi que tu dis ça ?
    T’es même pas venu me souhaiter mon anniv » hier enf….
    Adieu !

  40. janvier 5, 2007 10:43

    Je trouve cette note absolument superbe. Je partage chaque mot, chaque virgule, chaque image de ce propos. Respect !

  41. janvier 5, 2007 10:55

    Hmmm… les geeks n’avaient pas besoin de blogs pour s’exprimer sur le web puisqu’ils parlent HTML et FTP dans le texte, donc je ne comprends pas vraiment la logique décrite ici. Les blogs ont, au contraire, été créés pour donner la parole à d’autres personnes que les technophiles, qui n’en avaient pas besoin !

  42. janvier 5, 2007 10:58

    Vrai!
    Mais dans toute cette médiocrité, parfois nous avons le plaisir de découvrir un instant magique :le talent. Et ton billet n’en manque pas…

  43. janvier 5, 2007 11:11

    ça manque un peu de gens qui se prennent pas au sérieux, tout ça
    et je te jure, y en a plein les blogs

  44. Gilles permalink
    janvier 5, 2007 11:41

    Déjà 4ème âge et j’m’y suis toujours pas mis?
    Mais qu’est-ce que j’attends, bordel de chierie de merde?

  45. Sigmund Freud permalink
    janvier 5, 2007 11:45

    Excellente analyse ! Merci.

  46. janvier 5, 2007 12:00

    j’ai décidé de créer une nouvelle bulle.
    Après le blog, le prout.
    le proutcast, le iProut, Proutter, Proutspirit, le rachat de PueProut par TaillePipe par échange d’actions.
    Une beau terrain de beurgh s’ouvre devant nous, nonh?

  47. bruno permalink
    janvier 5, 2007 12:03

    1 er age : http://www.09h09.com/ septembre 2002

  48. janvier 5, 2007 12:04

    Gilles : bah oui, qu’est-ce que t’attends? t’as déjà loupé le meilleur !

  49. Hussard Bleu permalink
    janvier 5, 2007 2:27

    48 commentaires au moment où je poste celui-ci et qui illustrent à merveille le propos de Vinvin. Et si on supprimait les commentaires ?

  50. janvier 5, 2007 2:44

    Excellente analyse😉 Je constate que chaque « âge » est plus court que le précédent, la vie des blog est-elle à l’image de l’accélération de notre société : exponentielle ?

  51. janvier 5, 2007 3:36

    bel article qui m’a rendu optimiste.
    j’aime bien faire le vieux prof qui parle d’un temps que les moins de 6 ans ne peuvent pas connaître( premier blog en mai 2000.)alors voilà…
    Le premier blog qui m’a donné envie c’est http://2balles.cc c’etait en 99.

  52. xolotl permalink
    janvier 5, 2007 3:50

    Je réfute l’existence d’une communauté de blogueur ou de blogosphère.
    Nous ne parlons pas ici de gens qui ont une compétence particulière, une confession en commun ou un meme centre d’interet.
    Non, nous avons simplement une rencontre de gens qui ont envie de parler de tout et de rien (souvent de rien d’ailleurs) avec le plus de monde possible, et d’une technologie qui permet de véhiculer cette parole et de l’amplifier.
    Que je sache, on ne parle pas de communauté de ceux qui se téléphonent, de ceux (celles) qui tiennent un carnet intime, de ceux qui chantent sous la douche.
    Le concept artificiel de « blogosphère » a été créé par ceux qui ont ouvert un blog assez tot pour pouvoir paraitre à la mode (les blogs ont d’ailleurs souvent été ouvert avant de savoir quoi y mettre dedans).
    Et, comme tout ce qui est à la mode, l’appartenance à la « blogosphère » commence déjà à faire date, le top maintenant étant absolument de ne pas être associé à cette communauté, pour rester libre. En attendant le mouvement de balancier inverse.

  53. janvier 5, 2007 4:41

    Rien a dire. Non je veux dire qu’il n’y a rien a redire. Je n’ai pas dit que je n’avais rien a dire. Nous sommes donc d’accord, ce qui est deja une bonne base de non conversation.
    A part ca, moi qui me suis eclipsee pendant le troisieme age (institutionalisation et debacle), je reapparais juste a temps pour la bagarre. Chic, je retrousse deja mes manches, et je fais craquer mes articulations car en plus, question de quatrieme age, je m’y connais.

  54. janvier 5, 2007 4:49

    Hmmm je relis mon post precedent envoye trop vite et je suis consternee par sa vacuite, son inutilite. D’autant plus que ce que je trouve le plus puissant dans la note de Vinvin, c’est quant il dit que ce qui prime avant tout maintenant, c’est le contenu, le contenu, le contenu (ce mot est vraiment laid, vous en connaissez un autre, vous ?)

  55. Victor permalink
    janvier 5, 2007 5:23

    *Pause sa valise un instant. Regarde autour de soi. Lit. Et Réagit.*
    France info, hier soir avant de me coucher :
    « Le « blog », terme utilisé par quelques centaines de millions de personnes à travers le monde, est donc banni. Les Français doivent désormais employer à la place le terme cher à François Mauriac dans les années 70, à savoir « bloc-notes ». Et tant pis si la blogosphère – pardon, la « bloc-notes-sphère » – française n’arrive plus à se faire comprendre du reste du monde. »
    Ouah mais quelle révolution… !! Muahaha… sont fous ces académiciens !
    *Reprend sa valise. Retourne à ces activités.*

  56. janvier 5, 2007 5:46

    Putain tu fais chier, j’en ai marre de te faire des compliments !

  57. janvier 5, 2007 6:29

    Merci pour ces quelques vérités, qui font du bien à la majorité des blogueurs. Alors bien évidemment « l’empire contre-attaque et rentrons dans le quatrième âge la tête haute. Bien cordialement

  58. janvier 5, 2007 6:46

    Perso, j’ai commencé avec le ZX81… puis j’ai eu Vic20 (avec un magneto à cassette). j’avais notamment programmé en basic un dictionnaire francais/anglais, dont j’étais tres fier.

  59. janvier 5, 2007 6:57

    Ben moi, j’préfére rentrer dans la 4eme dimension !
    L’important c’est qu’un blog reste un blog et que personne ne prenne la grosse tête, ce qui ne risque pas de t’arriver…
    Continuer à CREER et laisse les autres COMMENTER…

  60. janvier 5, 2007 7:27

    Je comprends rien à ce que vous dites tous. Vous ne devez rien dire en fait.

  61. janvier 5, 2007 9:29

    Bien dit. Vraiment.
    Enfin, bien écrit.
    Tu as un supe esprit d’analyse, sans dec’. Et tu prends beaucoup de recul. Je trouve ça génial, justement, de la part d’un des « blogueurs de première ligne », qui a participé à pas mal des …. « activités du 3ème âge » ! ;^)
    J’ai l’air de déconner sur la fin mais en fait je suis sérieuse. Et admirative.

  62. janvier 5, 2007 10:30

    La Blogosphère dans le 4ème Age ?

    Cyrille a posté une excellente analyse sur la vie de la blogosphère, dégageant 4 âges (compléments d’informations piochés sur la formidable Chronologie de la blogosphère francophone de Laurent Gloagen: Premier Âge: La Genèse (Juin 1995 à Juin 2004) Des…

  63. janvier 5, 2007 10:46

    Il me semble que les blogueurs ont aujourd’hui autant en commun que les amateurs de tomates ou les utilisateurs de passages cloutés. Le blog est devenu un outil omniprésent et gratuit, donc n’importe qui s’en sert, au moins une fois.
    Les blogs sont aujourd’hui utilisés de 100 manières différentes et nous n’avons pas la moindre idée de ce qui en sortira. On peut même parier que les modalités les plus courantes aujourd’hui disparaitront ou migreront vers des outils à venir, plus adaptés. Nous avons par exemple d’un côté les blogs « moi je » qui amusent cinq minutes et donc disparaitront naturellement quand tout le monde aura joué avec pendant un quart d’heure. Et d’un autre côté des blogs signés par de véritables auteurs ou pédagogues ou vulgarisateurs… offrant un réel contenu doublé d’une « interactivité compétente », qu’il s’agisse de cuisine ou de littérature ou de quoi que ce soit. Ceux là attendent des outils plus adaptés.
    Ce n’est que mon point de vue, mais je le partage volontiers. À par ça, il est marrant et plein de vérités, ton billet, 20/20.

  64. janvier 6, 2007 1:20

    Toi aussi, t’as lu BHL??? cf mon post sur Blogosapiens…🙂
    Isabelle

  65. janvier 6, 2007 5:28

    J’ai beau avoir également connu la conquête de l’Ouest, je constate tout de même que les fameuses conversations dont vous parlez sont réservées à quelques initiés (dont je ne suis pas vraiment!)
    Ce qui m’afflige, c’est de voir les blogs des gamins que je connais: « cé moa en maillo de b1: tu me kiff? » « cé moa en pyjama, lâche ton com… » (je ne caricature même pas!) les blogs « moije », comme disait pvdg.
    Mais, à la réflexion, « c’est moi en mots, c’est moi en poèmes, c’est moi au comptoir… » j’en suis aussi finalement! Aïe, cruelle découverte…
    Bon, si l’important est de créer et d’innover, je suis mal partie pour la contre-attaque! Bon,je vais continuer à bloque-noter dans mon coin comme avant, ça ne mènera nulle part, mais j’aime ça!
    Merci pour cette lecture instructive!

  66. janvier 6, 2007 8:09

    Le problème ne viendrait-il pas du fait que le « Blog » qui devait être à l’origine un « récipient » de contenu est en fait devenu pour de nombreux bloggeurs une finalité (avoir un max de visiteurs, de commentaires, être connu/reconnu, avoir..un blog tout simplement, sans s’attarder plus que ça sur ce qu’il contient)?
    Finalement cette « blogosphère » qui passe son temps a parler d’elle même existe t’elle? Y’a t’il une « tvsphère »? y’a t’il un rapport quelconque entre un blog politique, un blog de réflexion, un blog « je raconte ma vie », un blog bd, un blog d’humour, un blog de Q, un blog « lâchetoncom lol++ »? Oui, un support commun..suffisant pour parler de « sphère », de « communauté »? Ou peut-êtyre y’a t’il DES blogosphères…? Ou pas…
    De toute façon le problème avec une sphère c’est qu’il n’y a pas de point d’entrée et qu’elle tourne sur elle même😉

  67. janvier 6, 2007 9:15

    Vinvin,
    tu es la personne la plus poetique et romantique du monde internet que je connaisse. je ne suis pas d’accord sur le fond (le blog est un produit qui suit sa courbe d’adoption classique) mais j’aime tellement la forme.
    en fait, t’es un mec adorable. merci d’etre toi. on se connait peu, mais ca me fait plaisir de penser que tu sois mon pote.
    sincèrement,
    Freddy

  68. janvier 6, 2007 10:33

    Trombone… y’a qu’un « n » non ?

  69. patricia permalink
    janvier 6, 2007 11:28

    post it : ça dépend , il y a du soleil en bas à gauche, les montagnes sont blanches , je suis à une heure des pistes et j’ai l’impression qu’elles sont là devant ma fenêtre, presque je vois celui qui vient de se payer une cascade de tous les diables sur la piste noire , si tu veux on échange , je veux être à Paris .

  70. virginie permalink
    janvier 6, 2007 12:11

    Je te félicité également pour la qualité de cet article,
    A bientôt,
    Virginie, des jeunes libres de s’engager.

  71. janvier 6, 2007 12:53

    aháaaaaaaaaaaa

  72. janvier 6, 2007 4:32

    « Dans ce nouvel âge, j’ai l’impression que les blogueurs vont se concentrer sur leur art, quel qu’il soit, et que nous allons nous accompagner tranquillement, avec ou sans objectifs de gloire, vers la réussite de nos projets. »
    J’ai l’impression de faire ça depuis, pfiou, des années ?
    Nouveau concept.
    Intéressant en même temps comme « le premier âge des blogs » c’est toujours l’année ou l’année moins un du début du blog de l’auteur, dans tous les posts théorisants sur l’évolution dans le temps du « phénomène ».🙂
    Tu admets toi même que tu débarques en septembre 2004. Entre temps, les vrais « early adopters » avaient déjà constitué une blogosphère francophone (et je ne parle pas des snobs de la RDJ) et déjà titillé quelques vieux médias.
    Les « early adopters » que tu décris, je les classe dans les « early récupérateurs »…
    Beau billet sinon, même si mes nerfs de dinosaure (mai 2000 comme bobig, et je n’avais pas d’ordinateur chez moi) réagissent un peu bizarrement quand on classe le premier âge avant Loïc (cf commentaire de Laurent).🙂

  73. Ark permalink
    janvier 6, 2007 11:12

    Je dois faire partie de la prehistoire donc….puisque j’avais un site perso en 1997. Et ce vous appelez blog , j’appel ca toujours un site perso.

  74. janvier 7, 2007 10:44

    Très belle analyse !
    Né au 2ème âge, en juin 2004, mais pas du côté « marketo-vigilant », je me rend compte que je suis passé directement au 4ème il y a quelques mois.
    Et pourtant, sans plus appartenir à aucune clique, que de belles rencontres !
    Vivement demain, tiens.

  75. janvier 7, 2007 11:00

    « Atari », un seul « t ».
    « Baron », un seul « r ».
    Pour le reste, une analyse d’une inanité qui vaut bien celle des blogs que tu dénonces.
    Dès la première période, tes « pionniers » d’avant 2004 et tes histoires de technophiles cyberconnectés, tu fais mourir de rire certains des dinosaures, connectés au ‘net depuis avant 1995, utilisateurs précoces d’Usenet qui ont usé leurs fonds de culottes sur FUFE et autres, qui avaient déjà un site perso en mode texte façon web 0,001 voilà plus de 10 ans, et pour qui les blogs n’ont été, au départ, qu’un « gadget de plus sur le ‘net », un amusement de djeun’z boutonneux, et qui y sont venus – au blog – finalement, sur le tard, parce que la chose en soi, au départ, ne leur paraissait pas forcément si magique ou si prometteuse ou si incontournable que ça. C’est un peu mon propre cas, que je décris là, héhéhé, mais ça me fait toujours marrer de voir des Internautes post-2000 s’auto-décrire comme de grands pionniers. Comme quoi, on est toujours le newbie de quelqu’un et le pionnier de quelqu’un d’autre…
    Tout ça, finalement, est une grande perte de salive virtuelle. Ceux qui ont le besoin d’écrire quelque chose l’écrivent, ceux qui ont envie de le lire le lisent, il n’existe pas « une » communauté des blogueurs, mais des milliers ou aucune, et la grande presse généraliste, quand elle parle des blogs, raconte comme d’habitude de monumentales conneries, en tentant de faire comprendre à Mme Michu du Cantal (ou sa représentation folklorique dans l’imaginaire collectif) en quoi consiste une technologie ou un phénomène de société à laquelle le journaliste même qui écrit l’article ne comprend rien et ne connaît goutte.
    On avait ta théorie sur le blog, on a maintenant mon analyse sur les théories sur le blog ;-)) : Beaucoup de rien pour du bruit.

  76. janvier 7, 2007 12:08

    Et pour faire pareil (ouh le vilain copieur que je suis), voici donc mon analyse (ce sera obligatoirement une analyse, vu que je suis très intelligent !) les théories sur le « phénomène » blog. Je suis même spécialiste en analyses, sur tout (et rien !)
    Faut bien y mettre « phénomène » (ça m’plaît, ça, d’y accoler « phénomène » ou mieux encore, « rupture » ! Mais rupture, c’est pas moi), sinon, hein, y’aura pas de modèle économique pour tondre la pelouse, tracer des allées au cordeau, tailler les haies, sans oublier de mettre à l’entrée (sur une bien belle grille qui coupe le mur !) : « private » ou un truc équivalent. Tiens, et si on rejouait les radios « libres » ?
    J’aime pô les haies taillées, ça fait fuire les oiseaux. J’aime pas les allées bien droites, rien dans le monde n’est droit, tout est courbe (et volupté..). J’aime pas le bruit des tondeuses, en plus, ça pollue plus que les bagnoles. Et pour les grilles avec interphone, alors là, je préfère rester silencieux…
    Je ne sais pas d’où sort ce terrain vague « bien » français ? Parce que si je regarde tous ces « jardins » par milliers, par millions, moi, ça m’fait plutot du bien de voir toute cette diversité, cette pagaille, cette floraison non-ogéèmisée.
    Ah mais c’est bien sur, hein, dans ce phénomène des blogs, les français ne peuvent qu’être que des j’m’enfoutistes même pas capable d’entreteniir un jardin, alors que l’anglais, hein, ça a une autre tenue….
    Bon, ce sera tout pour aujourd’hui. C’est que ça fatigue, les si brillantes analyses. Surtout les miennes. Et hop, encore un hypertrophié qui se répand dans uhn blog (je cause de moi, là, je suis lucide et intelligent).
    J’adore avoir des avis.
    Allez, la bises du nouvel an.

  77. janvier 7, 2007 12:33

    c’est cool les blogueurs commentateurs, ils font correcteurs d’orthographe !
    bonne année, m’sieur.

  78. diseuse permalink
    janvier 7, 2007 2:30

    Les commentaires débiles, certains les canalisent en créant un forum attenant à leur site ou blog… on perle des blogs, je trouve que les forums sont plus encore un champ d’observation de l’âme humaine assez passionnant… ou édifiant si l’on préfère. Je ne sais ce qu’attendent les sociologues de tout poil pour aller investiguer de ce côté là (aussi).
    Dans la forumosphère, après le stade création des couples (2005-2006), pour 2007, on en est au stade bébés dans un certain nombre de cas, sans que les forums en question n’aient ou n’aient eu aucunement pour but les rapprochements sentimentaux.

  79. janvier 8, 2007 2:01

    (courte) Histoire du blogging, par vinvin

    Vinvin, l’un des auteurs du kelbook et bloger reconnu, s’est fendu d’un article intéressant sur sa vision du petit monde des blogs.
    C’est d’autant plus intéressant quand on sait qu’il est parmi ceux ayant goûtés aux lumières officielles des…

  80. janvier 8, 2007 5:24

    Quand on commence avec les catégories, ça se termine d’habitude avec les classements et la création d’une épopée (on parle de l’empire contre attaque n’est pas ?) avec le mythe des pionniers jusqu’à la masse d’abroutis d’Adorno qui arrive et casse le rêve. Les classements sont toujours fait par ceux qui se sentent menacés par l’arrivée de la masse et qui souhaitent remettre de l’ordre pour pouvoir dire : « Moi j’été la en premier ». Internet suit les mêmes mécanismes de la télé, des journaux et de tous les media qui l’ont précédé, même si dans cette phase frémissante on se dit qu’Internet est nouveau et que c’est Le media définitif et parfait.
    Le media est surpuissant et nouveau, bien sûr. Les êtres humains quant à eux, ne sont pas changés et ils ont la drôle tendance à ignorer complètement l’histoire et à reproduire exactement les mêmes erreurs à chaque fois.
    Soyons gai ! Cette fois on pourra savourer les désastres et les catastrophes n’importe où et n’importe quand sur nous bijoux technologiques convergents: nous pourrons en suite les mettre en ligne sur notre blog ou spammer nos amis et regarder combien de clic la vidéo du monde qui s’effondre a généré.
    Inutile donc de se plaindre de cette dérive d’Internet : on ne peut pas le garder propre et parfait comme l’on souhaiterait car Internet est le media qui démocratise la stupidité et transforme la médiocrité en qualité. Comme vous le disiez quelque part ailleurs, on ferme les yeux et on essaye de regarder seulement ce qui nous intéresse.
    Salvatore. (Les puristes de la langue française me pardonnent les fautes)

  81. janvier 8, 2007 6:01

    Les blogs sont morts, vive le blog

    Après Flaoua et Vinvin (et d’autres ici et là), je continue à ma manière ces réflexions de vieux cons du blog qui étaient là avant.
    Effectivement, tout a changé. De cette communauté clairsemée de fin 2003, on est passé au média de masse (ou presque). Evidemment c’est ragea…

  82. janvier 8, 2007 7:46

    Après le web2.0, nous sommes dans le 4ème âge ?

    Un article bien écrit et un peu nostalgique sur lévolution de la blogosphère:
    http://cdelasteyrie.typepad.com/sidiese/2007/01/nous_sommes_ent.html
    Les blogs, comme internet, ont connu une croissance à vitesse grand V. Tout est mainte…

  83. janvier 8, 2007 10:37

    M…, j’ai créé Kronikhall en mars 2006! je me serais un peu mieux démerdé avec Movable Type, j’étais bon pour la conquête de l’Ouest. A quelques jours près, je suis tombé dans la débacle. A quoi ça tient la « ploucitude »… (néologisme déposé avant Ségolène)

  84. janvier 9, 2007 5:09

    Short and sweet 9

    J’ai pris un break bien mérité de mon blog durant les ftes, histoire de prendre du recul, de me reposer, de prendre le temps de réfléchir et de planifier tout ce qui s’en vient pour 2007. J’ai quand mme fais…

  85. janvier 10, 2007 4:44

    J’ai apprécie ton analyse, jeune blogeuse que je suis.
    Vraiment déroutée et un peu la nausée au bord des lèvres de ce que j’ai constaté en décembre après le WEB3.0.
    C’est vrai que le monde des blogs représente aussi la société telle qu’elle est.
    Oui, il est emps de parler de :
    se concenter sur leur art
    distinguer les talents
    faire rêver.
    Oui, enfin parler de qualité et non de quantité
    Adieu les statistiques , dès lors du moment que mon blog me représente, est à mon image
    Blog = identité pour moi.
    Oui le blog peut « faire rêver « .
    Merci de le noter.

  86. janvier 12, 2007 4:14

    « Deuxième Âge : juin 2004 – février 2006 : la Conquête de l’ouest. » <- début ou fin février ?! Non parce que j'ai ouvert le mien le 15 février 2006 et personnellement, je me reconnais un peu plus dans ta description de la 1ère génération que des suivantes hihi (même si, oui, la télé est venue me chercher par le biais de mon blog, j'avoue :$).
    En tous cas, très beau billet qui fait parfaitement écho à ma façon de percevoir l'outil, le concept de blog…
    Merci pour ce post…

  87. janvier 21, 2007 11:01

    Les Blogs des Egos

    Tout a commencé quand une amie lors d’un dîner récent nous a demandé ce que signifiait « migrer vers le Web 2.0 ». Bigre, je ne savais pas qu’on pouvait versionner la Toile ! Au fil de la discussion, j’ai eu droit à un patch en règle sur une fou

  88. janvier 22, 2007 2:52

    L?Âge de bière

    Pour le blogueur Vinvin, après la génèse, la conquête de l’Ouest et l?institutionnalisation, les blog entrent dans un 4e âge : celui ou les…

  89. janvier 29, 2007 6:58

    Portrait de blogueur : Jean-Luc Sanscartier

    Pour ce nouveau portrait de blogueur, nous avons choisi de rencontrer le jeune blogueur montréalais Jean-Luc Sanscartier. Au carrefour du journal intime, du «link dump» (recueil de liens) et du blogue d’opinion, ses Histoires de geek (www.k…

  90. septembre 16, 2007 5:43

    Portrait de blogueur : Jean-Luc Sanscartier

    Pour ce nouveau portrait de blogueur, nous avons choisi de rencontrer le jeune blogueur montréalais Jean-Luc Sanscartier. Au carrefour du journal intime, du «link dump» (recueil de liens) et du blogue d’opinion, ses Histoires de geek (www.k…

  91. janvier 8, 2009 10:00

    elle est marrante ta copine nina !
    Par contre bon en 2003, le blog qui focalisait c’était le journal de Lou, dans le genre brosse à dent en forme de joystick, tu repasseras
    (oui je commente ce post une année et demi après)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :