Skip to content

Le pied de Nicolas Hulot (en mots et en images)

janvier 24, 2007

Nicolas Hulot. Deux mots qui résonnent comme un souffle de deltaplane au-dessus de la banquise. Il était là, hier soir, à dérouler son angoisse devant une troupe de “blogueurs”. Le cheveux fatigué, le pull du dimanche descendant par-dessus le jean, les yeux clignotant, usés. On sent le tic trop longtemps contrôlé et enfin libéré après de longues semaines d’enjeux trop gros pour lui. Malgré une évidente lassitude corporelle, Nicolas Hulot remonte sur son cheval et déroule, un à un, les arguments de son combat. Plus il parle, plus l’envie me prend de commander une bière et un flingue, de m’en tirer une vite fait en criant “Vive le Québec libre !”, qui sera désormais mon mantra porte-bonheur. Je l’écoute et je ne ris plus, parce que je sens qu’il a raison. Mon éveil à l’écologie est progressif, tortueux, lâche, mais réel. Chaque jour, j’y pense d’une manière ou d’une autre. Mais là je sens que ça vient, plus gros, plus lourd. Je flippe pour mes enfants, leurs poumons, leurs enfants. Déjà qu’ils n’auront plus de retraite, qu’ils aient au moins une vie convenable, ce serait bien. Bref, j’écoute, je le regarde, et j’admire. Oui monsieur. Ils ne sont pas nombreux, les êtres admirables. Cantona, Peyo, Henri Winkler… Et qui d’autre ? Sérieusement, j’admire les hommes d’une mission, motivés par un but simple, trop gros pour eux, mais exceptionnel. Le héros dans toute sa splendeur, à l’apparence modeste mais terriblement puissant. On se demande ce qu’il motive, s’il est content de lui, s’il est vraiment si modeste, et au fond on s’en fout, parce que le héros court pour une cause qui le dépasse et nous concerne.

Je l’ai signé son pacte écologique, comme 500 000 autres. Il vise 500 000 de plus, et encore quelques millions. Je comprends son choix de ne pas y être allé. “Je veux rassembler, pas diviser”. En choisissant un camp, il prenait le risque de se couper des autres. Je comprends. On pourrait disserter sur l’inverse, et sans doute trouver des arguments, mais à quoi bon, avançons. Nicolas Hulot me semble plus à l’aise avec ce choix, comme libéré, bien dans ses pompes.

Ses pompes, parlons-en. Il parlait, parlait, parlait, mû par je ne sais quelle énergie sortie de ses tripes, et je lisais dans son cerveau quelque chose du genre “j’irais bien me coucher, m’écrouler, peut-être même pleurer un petit peu, qui sait ?, mais non, je dois continuer, leur parler, leur dire pour la Terre…”. Une machine exceptionnelle. Et puis j’ai regardé ses pieds. J’ai vu que, comme moi, il avait le pied nerveux. Un humain, avec des chaussures et des chaussettes. Je me suis dit que ces pieds-là avaient parcouru la terre entière, des forêts Amazoniennes jusqu’aux pôles, du désert Saharien aux étendues glacées de Sibérie. Ces pieds-là avaient tout vu. Et ce soir, ils étaient là, comme les miens, à égalité, juste à trembler de fatigue, à battre la mesure d’un discours récité par et avec coeur. Les pieds d’un gars comme les autres, mais qui ont boulingué. J’ai pensé à mes pieds plats, qui n’avaient pas vu grand chose au fond, et se sentaient alors très proches de ces deux-là. J’ai eu envie de lui serrer l’orteil pour lui dire que j’avais compris son message. (durée du film : 1’30 »)

http://www.dailymotion.com/swf/193NE40VyfcEw7pdz
Le Pied de Nicolas Hulot
envoyé par Vinvin

Si tout à coup ça vous prend, maintenant ou plus tard, le pacte écologique est là.

48 commentaires leave one →
  1. janvier 24, 2007 10:11

    t’as pris le tien ?

  2. janvier 24, 2007 10:22

    Pas mal son discours, mais ça ne vaut même pas Batman ou Superman…
    Par contre, ce pouvoir qu’il de parler avec le pied, c’est très fort 😉

  3. janvier 24, 2007 10:31

    Enfin une approche différente !

  4. patricia permalink
    janvier 24, 2007 10:36

    Les grandes causes se dissocient du politique en ce moment , lequel se réduit à quelques « platitudes » , voire « néantitudes », ou « couactitudes » que plus personne n’a envie d’entendre ni croire (euh je m’avance trop?)
    Son action a besoin de davantage d’envergure non ?
    Il a tout simplement choisi d’utiliser les politiques et non d’être utilisé par eux , c’est cela être intelligent .

  5. janvier 24, 2007 10:49

    Une bonne chose de faite : je suis allée signer le pacte en suivant ton lien, merci! :o)

  6. Min&Fi permalink
    janvier 24, 2007 10:50

    Voilà un billet qui ne manque pas de Hulot…
    Ce qui lui manque, à Nicolas, c’est un pied-à-terre

  7. janvier 24, 2007 10:52

    Ce sont bien le regard et les mots qui font le talent…

  8. Gilles permalink
    janvier 24, 2007 11:01

    Bon, soyons clair une fois pour toutes : en tant que candidat,bof! en tant qu’Hulot : aïe!

  9. janvier 24, 2007 11:03

    Nicolas Hulot, l’Homme qui a mis les pieds dans le plat après avoir mis les pieds là où la main de l’Homme n’avait jamais mis les pieds.

  10. janvier 24, 2007 11:18

    Moi, je pense au contraire qu’il n’avait nullement l’intention de se présenter, il voulait juste secouer les politiciens et les bonnes âmes, a t-il réussi ? On ne le saura qu’en juin 2007, avec le nouveau candidat.
    Il a raison de ne soutenir aucun parti politique, ainsi, il ne donne l’avantage à personne, il a bien raison de se méfier, en politique nous le savons tous c’est « promesses promesses ne seront jamais tenues »
    Quand j’entends Sarko qui veut supprimer les droits de succession, je me marre, car c’est une mine d’or pour l’ Etat ces droits de succession..Jamais il ne les supprimera !
    A quand le number 7 de Bonjour America ?

  11. janvier 24, 2007 11:21

    Tentez l’expérience. Vous venez de voir la vidéo, alors regardez-la à nouveau, mais cette fois, malgré l’intérêt du propos, coupez le son.
    Magie.
    Le pied de Nicolas Hulot devient un petit animal insouciant, dont l’activité principale est de se balancer tranquillement, mais avec parfois des temps de pause, le museau soudain redressé pour humer l’air ambiant avec inquiétude.
    Et si ce pied était à notre image, nous les humains qui commençons à réaliser que notre petit confort égoïste n’a pas l’éternité devant lui ?

  12. janvier 24, 2007 11:24

    Les temps changent: je me souviens du Nicolas Hulot qui m’énervait au plus haut point quand je regardais, gamine, son « Ushuaïa », celui dont on ne comprenait rien quand il parlait sous l’eau en soufflant dans son détendeur, celui qui tombait dans les pommes dans le cockpit qu’un Rafale de la patrouille de France… Et puis, aujourd’hui, avec mes quelques années de plus -de trop!-, me voilà à penser que puisqu’il ne se présente pas, je n’ai plus personne pour qui voter, moi qui ai fait l’effort d’aller m’inscrire sur les listes électorales, cette fois… Et en même temps, je comprends sa décision, que tu retranscris ici très justement… Quelle honnêteté!
    N’ayons pas peur de l’excès! Oui, Nicolas Hulot est peut-être un héros des temps modernes!
    Merci, Vinvin, pour ce bien beau portrait! Quel talent! ;))

  13. janvier 24, 2007 11:28

    Hulot la Terre!
    ici la Lune!

  14. janvier 24, 2007 11:29

    Très jolie note, vidéo comprise.
    J’ai signé le pacte. Mais je suis pessimiste. Alors j’apprends à mon fils à ne respirer qu’une fois sur deux. Et tous les soirs, on boit un verre de sable, en se forçant à dire « Hum, ça fait du bien ». On va s’habituer, c’est sûr.

  15. janvier 24, 2007 11:32

    Nicolas Hulot a les pieds sur terre. C’est déja un bon début.
    Moi aussi, je flippe pour mes enfants. Pas pour les baleines, ni pour les petits oiseaux. Non, vraiment, je flippe pour mes enfant !
    Parmis les espèces menacées, il y a maintenant l’homme.
    Il y a urgence, mais les defenseurs de la nature doivent sortir du folklore écolo (Larzac et cie) qui leur colle à la peau, s’ils veulent être audibles par le plus grand nombre. Vous comme moi, nous ne sont pas prêt à lacher notre petit confort pour sauver les baleines. Mais nous sommes prêt à le faire pour sauver nos enfants.
    La tache de Nicolas Hulot, des Verts et de quelques autres reste ardue : ils doivent convaincre des millions (des milliards ?) de personne qu’il faut changer de mode de vie. C’est pas gagné !

  16. janvier 24, 2007 11:42

    Ca c’est d’la note mon pote.

  17. janvier 24, 2007 11:52

    Magnifique et lyrique billet!
    J’ai signé le pacte après avoir entendu Nicolas Hulot hier soir.

  18. sandiet permalink
    janvier 24, 2007 12:19

    Ok, moi aussi je suis à 100% dans le sillage d’Hulot, mais c’est un luxe que je peux me permettre.
    Problème. Qu’a t-elle à en taper de l’écologie et des poumons de ses enfants, la mère célibataire vivant dans sa cité de m**** et qui a du mal à joindre les deux bouts parce que son ex-mari ex-tortionnaire paie la pension alimentaire au gré de ce qui lui reste en poche en fin de mois une fois les traites du plasma payées. Ce qui l’a préoccupe, c’est que sa Fiat Panda de 1990 a brulé au pied de sa tour l’année dernière et qu’elle est pieton depuis. Il n’est pas pour demain le jour où elle achêtera une Toyota Hybrid, ni même une autre voiture d’ailleurs.
    Un salarié sur deux est employé ou ouvrier dans ce pays. Pas certain que leur préoccupation principale soit l’avenir de la planète.

  19. janvier 24, 2007 12:27

    Hulot j’écoute?

  20. janvier 24, 2007 12:28

    Plus que la moule ou la palourde, moi je préfère le Hulot

  21. janvier 24, 2007 12:32

    Pas de vacances pour monsieur Hulot.
    Plus pour moi non plus.
    Chuis arrivé à la bourre mais même là… RESPECT.

  22. janvier 24, 2007 1:52

    AH! Tout de même!!! Bon garçon…
    :o)

  23. janvier 24, 2007 2:03

    Comme quoi un gars peut avoir les pieds sur terre et garder de la souplesse dans le mollet.
    Ce qui interressant dans ta vidéo, c’est que non pollué par la communication « non verbale » le discours de NH n’en a que plus de force. J’ai eu l’impression de mieux l’ecouter en regardant son pied.
    C’est bien l’écologie, le plus grand défi politique pour notre époque, presque le seul tant il est global. Il faut rendre l’avenir emprunté à nos enfants. Je partage cette conviction avec toi.
    La première chose à faire sera d’évaluer ce qui est vraiment important pour nous. La peur n’évite pas le danger. Nous devons en faire un projet joyeux qui, pour nous aussi, nous donne les moyens de croire à des jours meilleurs et nous donne l’opportunité de ne pas réduire la définition du progrès à l’augmentation d’un cours de bourse.
    Yeehaah !

  24. janvier 24, 2007 2:28

    Idem, il m’a soufflé, moi le consommateur de base qui achete et accumule. J’ai adoré sa démonstration apartite et sans volonté de culpabiliser !
    Vraiment très fort et bien sur j’ai signé le pacte moi aussi !
    Bien vu ta vidéo et encore une fois : quelle note !

  25. janvier 24, 2007 3:54

    Belle note, Vinvin. Par le Hulot, on voit les côtes… des affamés d’Afrique et d’ici-même. L’écologie et l’humanité sont indissociables, c’est un clou à enfoncer dans nos têtes mieux que sur nos cercueils.

  26. janvier 24, 2007 6:12

    J’y étais aussi… un peu pour écouter le gars et puis pour revoir les potes. Il m’a fait flippé le Hulot… une trouille qui m’a serré les tripes, un stress jamais ressenti.
    J’vais le lire son pacte parce que le mec est convaincu, convaincant, simple et a une démarche exemplaire. Après, advienne que pourra.

  27. janvier 24, 2007 6:39

    J’ai signé aussi son pacte… il a réussi à générer énormément de buzz avec « sa campagne » et ça a réussit à faire réagir pas mal de monde, même les plus réfractaires à l’écologie… ce n’est déjà pas si mal en soi !

  28. janvier 24, 2007 7:42

    Mouais, borderline sa dernière campagne pour la fondation Hulot, CLM BBDO a vraiment craqué sur ce coup😡

  29. patricia permalink
    janvier 24, 2007 8:21

    post it : moi pas piger ! en même temps moi être un poil fatiguée hein

  30. janvier 24, 2007 8:39

    Le pacte de Nicolas Hulot c’est vraiment top pour influencer les politiques, mais il ne faut pas que cela déresponsabilise les citoyens/consommateurs.
    Signer cela ne veut pas obligatoirement dire agir.
    Pour protéger l’environnement, il faut agir et avoir les moyens d’agir!
    A ce propose allez voir une initiatie complémentaire à celle de la charte écologique: Laneo.

  31. janvier 24, 2007 9:12

    Mais qu’est-ce qu’ils ont tous ces politiciens et ces décideurs à faire la pute auprès des blogueurs ?

  32. janvier 24, 2007 9:38

    très beau post, très humain.
    merci pour nous.

  33. janvier 24, 2007 9:43

    pour sandiet
    « Un salarié sur deux est employé ou ouvrier dans ce pays. Pas certain que leur préoccupation principale soit l’avenir de la planète. »
    Tu pourrais ajouter à ton tableau les chinois, les indiens, les sud-américains, les africains, etc…
    Et tu te tromperais encore plus lourdement. Va donc fréquenter cette mère de famille que tu décris. Tu serais surpris de sa générosité. Tu serais surpris de sa compréhension des problèmes du monde. Et tu serais encore plus surpris de voir qu’elle agit plus que toi.
    Ton post, qui se veut compréhensif et bienveillant, traduit en réalité une condescendance effroyable.
    Une question : que fais-tu, toi, pour elle ?

  34. cynique permalink
    janvier 24, 2007 11:50

    Juste ques questions ?
    Pourquoi il n’est pas à Davos pour convaincre les dirigeants de la planète entière ?
    Pourquoi il ne fait pas de conférences avec Al Gore, aux US, en Chine, en Inde, au Brésil, en Russie, car les catastrophes écologiques elles sont là, pas en Europe, pas en France ? Toujours cette vision nombriliste du monde.
    Comment convaincre ces pays qui veulent vivre comme nous et qui veulent légitiment croitre doivent le faire d’une manière écologique alors qu’on ne sait pas le faire auj ?
    Pourquoi il ne parle pas de tout ça avec les VRAIS décideurs ? Georges en premier.

  35. janvier 25, 2007 9:41

    Un grand merci.

  36. janvier 25, 2007 10:25

    Ben moi, j’achète, je consomme et j’accumule… tous les produits Ushuaïa tellement que ch’uis écolo !

  37. janvier 25, 2007 12:49

    une fois à la maison, je signe ce pacte…c’est important même si je en fais pas tous els gestes qu’ils faut, je fais mon petit effort (peu voire pas de sac plastique, poubelle triée, ampoules à économies d’énergie).

  38. ouam permalink
    janvier 25, 2007 4:36

    Cooool !

  39. janvier 25, 2007 11:09

    Sympa comme point de vue ton article, j’apprecie beaucoup, j’y étais et j’ai ressenti à peu près les mêmes choses

  40. Pseudo ! permalink
    janvier 26, 2007 12:34

    Le plus difficile à vivre dans une campagne électorale pour les Présidentielles, en France ?
    Tu vas le constater très vite, chère petite Ségo-golène ! C’est de résister à la panique et à l’affolement général ! Avec tous ces sujets à aborder, avec toutes ces questions insolubles qu’on te pose à tout bout de champ !!!… Trop c’est trop !
    C’est d’autant plus vrai que tu es « coiffée » par un François de Moullande qui se prend encore pour le « candidat naturel » du Parti… alors qu’il faut bien admettre qu’il a été « rejeté » par les militants du P.S., exactement comme l’ont été Jack Lang, Laurent Fabius, Dominique S-K… et tant d’autres…
    Au moins, il t’aimaient bien ces militants, c’est sûr, ne serait-ce que sur ta « bonne mine », puisqu’ils t’ont « nominationnée »… à lépoque ! au beau milieu de tes silences minéraux !
    Mais, tu n’as pas de souci à te faire : la résignation va rapidement te gagner, et tout cela te laissera enfin parfaitement indifférente … = pour longtemps !…
    La nana pure ENA aura bientôt fini de gravir son tout petit monticule !… Les vacances approchent à grands pas, (avec les enfants ?), et seront très bienvenues !!!

  41. janvier 26, 2007 1:22

    Génial, jouissif

  42. patricia permalink
    janvier 26, 2007 2:11

    post it : j’espère que tu as fait un voeu au moins !
    euh sinon je trouve que c’est frais , léger et poétique ce genre d’ info🙂

  43. Pseudo ! permalink
    janvier 26, 2007 7:44

    Au point où elle est maintenant « descendue », par ses propres moyens, je suis fermement d’avis qu’on rende plutôt son indépendance totale à… Ségolène, vis-à-vis de la France et de tous les Français !!!
    Ce n’est pas trop demander… La mascarade est tout simplement terminée ! Assez joué à la « candidate » !!!
    Comment dit-on « le Fou du Roi » au féminin ? = « La Folle de l’Arène » ???

  44. janvier 27, 2007 12:35

    Une jolie note, touchante, si si, ce pied, c’est émouvant et tu as vu très juste, dans la fragilité de cet homme qui mène un beau combat !
    Je ne te connais pas très bien Vinvin, mais je n’avais pas vu encore cette sensibilité particulière presque poétique ! Tu m’a étonné ! C’est agréable d’être surpris par les gens…Merci

  45. patricia permalink
    janvier 27, 2007 5:16

    Suis plongée dans le bouquin d’Al Gore  » Une vérité qui dérange  » , magnifique et super intéressant…

  46. janvier 27, 2007 11:31

    Joli point de vue, une grande leçon d’esprit critique… Monsieur Vinvin est un grand.
    J’aime bien Hulot aussi soit dit en passant.

  47. janvier 28, 2007 12:47

    *bows*
    Respect.

  48. février 5, 2007 4:59

    Mobilisation pour le Pacte écologique : revue de web

    C’était le 23 janvier dernier. A l’initiative de Pierre Vallet, animateur de Paris14.info, et dans le cadre des soirées Paris blogue-t-il ?, Nicolas Hulot venait défendre le Pacte écologique devant les blogueurs rassemblés pour l’occasion à l’Entrepôt….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :