Skip to content

Une grosse pensée pour Alicia l’Américaine…

avril 17, 2007

Aliciavinvin1Vous l’avez peut-être rencontrée, à la journée du 5ème pouvoir ou à la République des Blogs. Alicia est une jeune et très jolie jeune femme, Américaine de 20 ans, qui travaille à l’Ambassade de France à Washington. Elle parle Français aussi bien que n’importe lequel d’entre nous, et affiche pour notre culture et notre pays une amitié qui fait du bien. J’ai eu la chance de partager un verre avec elle, elle est pétillante, sympa, elle a été chef des pom-pom girls (un vieux fantasme) et a eu la gentillesse, un jour, d’écrire un bel article sur Bonjour America dans la Newsletter de l’Ambassade…

Alicia a fait ses études à Virginia Tech, là où le drame a eu lieu. Elle m’informe qu’un de ses amis fait partie des victimes. Voici le blog de l’école et des témoignages bouleversants. Je trouve ça inhumain, atroce, terrible. Et je sais que d’autres drames se jouent ailleurs, au même moment, qui le sont tout autant. Mais j’ai toujours été bouleversé par ces drames imprévisibles, commis en plein soleil, là où d’habitude se consomme la simple douceur de vivre. Pam ! Pam ! Et voilà 33 familles décimées de l’intérieur. Des milliers de jeunes détruits. Et la vie continue, comme toujours, avec le souvenir d’une inexplicable barbarie.

La bise à toi Alicia.

Publicités
16 commentaires leave one →
  1. avril 17, 2007 10:35

    (Un commentaire de silence.)

  2. patricia permalink
    avril 17, 2007 10:38

    Oui , la bise Alicia …

  3. avril 17, 2007 10:55

    Deuxième amendement de la Constitution des Etats Unis, rédigé en 1789 :
     » Une milice bien ordonnée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, il ne doit pas être porté atteinte au droit des personnes à posséder et à porter des armes.  »
    Voilà, c’est autorisé… et un jour ou l’autre dans ce monde malade on s’en sert. Et Monsieur DABEULIOU va sans doute se répandre en hommages outrés et en compassion !

  4. avril 17, 2007 10:56

    Inexplicable.
    Comment un fou furieux suicidaire a pu se procurer cette arme?

  5. avril 17, 2007 10:59

    que faire, que penser, pensons aux survivants, aux assassinés, aux parents, aux amis, aux parents/amis du/des meurtriers aussi, qui doivent se dire, « mais on a merdé où ? », enfin j’espère.

  6. avril 17, 2007 11:24

    @drenka : Tout à fait expliquable, au contraire. Cf : un début d’explication dans le film Elephant de Gus Van Sant.

  7. cocolastico permalink
    avril 17, 2007 2:50

    Tout pareil que Pascale…!

  8. Jean-Paul Bourgain permalink
    avril 17, 2007 3:05

    Ha dis donc Vinvin ton article, au début je croyais que t’allais nous raconter ta nuit avec Alicia (je t’en prie ne soit pas farouche)…pis non. Pas du tout.

  9. Alicia l'Americaine permalink
    avril 17, 2007 3:08

    Merci mille fois VinVin.. Heureusement qu’il y a des gens comme toi pour me faire sourire… je t’embrasse tres fort

  10. avril 17, 2007 3:27

    Bonjour Vivin, j’avoue que je ne passe jamais sur ton blog. Tu es tellement populaire et j’entends tellement parler de toi partout que, en fait, j’avais vaguement peur d’être déçue et de tomber sur un de ces blogs ultramarketisés, copinés et tout le tintouin. C’est con à dire, mais je suis d’un naturel direct.
    Et me voilà ce jour chez toi.
    La raison ? j’ai un truc ultra chiant à terminer avant ce soir et fais tout pour retarder le moment de m’y mettre et d’évaluer l’étendue des dégâts. En outre, c’est un excercice parfaitement inutile où l’on me demande, à mon âge certain, de définir les choses que je me sens capables et engagées à faire.
    C’est la république qui paie cette couennerie, donc moi et toi, avec nos impôts péniblement gagnés et je trouve la farce un peu naze.
    Bref ! Pour en revenir à toi, je tombe sur la première page : heureuse surprise !
    allons continuons, nous avons le temps !! 😉
    Je feuillette et … je me plais bien ici. Un mardi qui n’aura pas été vain, loin de là.
    En outre, ta tête je la connais, une Fanny’s ou un Paris Blogue-t’il ou un Open Café. Ou alors as-tu l’une des ces têtes archétypales que tout le monde reconnait sans jamais pouvoir mettre un nom dessus. On appelle aussi ce phénomène, le syndrome de la tête en caoutchouc 🙂
    Juste un truc qui aura trait à ton billet plus haut sur la dernière tuerie en date : oui, un fou suicidaire peut se procurer n’importe quelle arme sur simple présentation de son permis de conduite.
    Et oui, avoir une arme en main, ça donne de sacrés idées à certains, une sensation d’être passé dans un autre espace-temps, d’échapper à son misérable train-train. On ne parle pas de la fascination pour les armes à feu pour rien.
    Et peu de chasseurs osent avouer cette sensation quasi orgasmique en tirant le lapin…
    Et le fou suicidaire allant jusqu’au bout de son raisonnement raye de la surface de la planète des individus dont il considère, peut-être (je n’ai pas la prétention de psychanaliser un macchabée) que l’existence, tout comme la sienne, ne vaut pas la peine d’être vécue.
    Sensation de puissance dans nettoyage de masse.
    On a merdé où ? Mais c’est toute la société qui doit se reprendre à zéro. Je connais bien l’Amérique, la nation du pire et du meilleur. La nation où tout le monde travaille comme des dingues pour faire face à l’american dream entretenu par la grosse finance et les hypothèques en tout genre. Un pays où il a tant de mutants, de gens obèses, de gens qui prient dieu sait quel divinité, de gens qui pleurent pour un oui, pour un non, de gens qui ont définitivement coupé le cable qui les relie au reste du monde, ça ne peut pas être tout-à-fait sain.
    Non que La France aille mieux, champions du monde que nous sommes de consommation d’anxiolytiques.
    C’est tout l’occident qui part en sucettes et les mollahs se frottent les mains, face à ce ventre mou qu’il est si facile de conquérir avec d’autres fausses images.
    Le monde est devenu triste et vieux et castrateur. Trop de dieux et pas assez d’humain.
    Mes solutions ? l’évitement, le gardien de phare, le coureur solitaire des mers et du désert…
    Oui bien alors, et c’est celle que j’adopte chaque jour : après les brumes d’un réveil pateux, un coucou dans le miroir et un bonjour à ceux et celles que je croise sur les blogs, dans les magasins, dans la rue. Et plus j’ai envie de m’enfuir,plus je m’engage corps et biens dans les actions concrètes qui font du bien à ma vie et à celle de mon petit cercle. Les tâches d’huile, c’est pas fait pour les chiens.
    Sans chercher à convaincre ou à précher, juste en faisant…
    Bisous Vinvin et à bientôt !

  11. avril 17, 2007 3:37

    GVS vient de finaliser le synopsis de « Elephant… a sequel »
    Ses producteurs estiment que le concept a le potentiel d’un série aussi pérenne que celle des « Freddy »… en plus sanglant bien sûr…
    (écrire des anneries en réponse à une tragédie, c’est mal ou pas ?… parce que là je suis un peu désarmé pour exprimer les choses autrement)

  12. avril 17, 2007 6:22

    Fred, tel que je te connais, tes silences en disent plus long que tous les discours, aussi mélodieux soient-ils.
    « Les chants désespérés sont les chants les plus beaux,
    et j’en connais certains qui sont de purs sanglots… »
    Le tien est muet, mais là, il est, quand même…

  13. avril 17, 2007 8:52

    mes pensées vont vers ces familles et vers Alicia 🙂

  14. Alicia l'Americaine permalink
    avril 18, 2007 2:44

    http://www.abcnews.go.com/GMA/story?id=3048155&page=1 – Ryan « Stack » Clark

  15. avril 18, 2007 10:41

    Discussion hier soir at home avec le Steph, l’homme de mes jours et de mes nuits, citoyen français (youpi, l’a sa carte d’électeur) mais débarqué des US of A en 2001.
    Entre parenthèses, il est nettement « plus aisé, souple et bien huilé » d’obtenir tous ses papiers, y compris un job en CDI, en une toute petite année chrono quand on est américain, ou japonais d’ailleurs….
    Bon, je m’égare : d’autres tueries en vue, bien entendu. 33 morts et XXX blessés à divers degrés d’entre la vie et la mort ? Et ZE président du Texas, le premier à défendre le lobby des armes à feu, qui prie pour ces pauvres âmes pendant ce temps. Quand je vous disais que tout ceci n’est pas « saint » ?
    Et le prochain coup, combien ?
    Ce sont les kamikazes de la désespérance, les armes sont en vente libre, rien de plus simple que d’en planquer une sous le manteau. Amérique, Tel Aviv, Bagdad, même combat, ça tire et ça saute dans tous les coins.
    Mais pour l’Amérique, point d’excuse. Tant est qu’on puisse en trouver aux terroristes qui déchiquètent des vies à chaque heure du jour….
    Point d’excuse car la constitution américaine n’a pas changé depuis son établissement par les pères fondateurs de la nation en 1789, année où elle a été appliquée aux états de l’union.
    Y toucher, et notamment au 2ème amendement :
    « Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d’un État libre, le droit qu’a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé. »
    C’est comme si on faisait la révolution dans un pays qui n’est pas trop porté sur les révolutions populaires.
    Je me souvient d’une soirée bien arrosée, quelque part dans un bled du Tennessee Est (no man’s land économique), chez un couple de la haute : lui ancien avocat de Nixon et elle juge de paix du coin. Boit que je te bois, discute que je discute. On en vient à parler de l’Amérique et du reste du monde. La discussion s’enflamme un peu, effet du Jack Daniels aidant.
    A un moment donné, je réalise que quelques heures plus tôt, nos hôtes nous ont annoncé qu’il y a des armes planquées partout dans la maison (pour « résister » aux indiens ? non, plutôt aux gangs latinos, leur dernière hantise. Quoique des latinos, dans un bled pareil où y’a rien à gratter, sont pas fous, sont ailleurs !).
    Et je me dis… ma petite Cath, tu vas clôre en douceur cette conversation, leur disant qu’ils ont raison et que tu n’est qu’une pauvre tâche d’européenne ignorante, les adoucir, les tranquilliser. De là à ce qu’ils aient un coup de fureur et te plante un canon sur la tempe sur le coup des 3 heures du mat’….
    Voilà, débrouillez-vous avec ça et tirez-en toutes les conclusions qui vous siéent et les prédictions qui vous agréent….
    Bises et tout le courage du monde à Alicia !!! 🙂
    Car l’Amérique, c’est aussi des millions d’individus courageux et autonomes, qui ont toutes les qualités de leurs défauts et que j’admire profondément, me reconnaissant en eux.
    Voir, pour ceux que ça intéresse, un témoignage un an après Katrina >>
    http://planetargonautes.typepad.fr/planetargonautes/2007/01/1_an_et_4_mois_.html
    Quant l’état promet et ne fait rien, les citoyens prennent les choses en main, reconstruisent, bâtissent…
    A quand de tels programmes pour nos banlieues. J’y cours de suite, ma truelle à la main et mon savoir-faire pour participer !!!

  16. avril 21, 2007 6:42

    Attention, en 1789 c’est valable de vouloir que tout le monde est une arme! Imaginez, si le Roi d’Angleterre decidait d’envahir leur beau pays!! Et meme en 2007, imaginez, si la Reine d’Angleterre…
    Et le pire dans tout ca, c’est la NRA qui cite cela comme une pierre de plus pour la vente d’armes libre: « Si seulement il y avait plus de citoyens armes, quelqu’un aurait pu intervenir plus tot »…
    Un pays de dingues…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :