Skip to content

Un blog est-il territorial ?

novembre 6, 2007

Etrange sensation. Tout devrait laisser penser le contraire. A priori, nous ne sommes attachés à rien sinon à un contrat ADSL.
"Un blogueur est libre dans sa tête, pouvant se connecter n’importe où, à n’importe quel moment, parlant de n’importe quoi à n’importe qui. Internet est un grand village où je parle à mon voisin de Papouasie si je veux, et super vite mon cochon."
Que dalle.
L’Internet est national, au mieux continental. Les clans se reconstituent, politiques, culturels, sexuels, etc. Les soirées sont locales. Les interviews sont Parisiennes.
Ici, à 9000 kilomètres, je sens s’effilocher doucement le cordon ombilical. Il y aurait donc un sentiment blogonational ? Loin de ma patrie, j’ai l’impression qu’une grande partie de foot se joue avec moi sur le banc qui regarde tout le monde s’amuser.
De quoi parlez-vous ? Sûrement d’un Grenelle de quelque chose. Ici j’en sais rien. Je n’ai pas la télé et pas encore les bons flux. Déraciné dans un other world, pour le moment émerveillé. Envie de raconter mais bon… C’est comme lorsque vous revenez de trois semaines de vacances en Thaïlande. Vous avez beau tenter d’expliquer, vous avez l’impression que votre interlocuteur ne peut pas comprendre. Il vous écoute, on sent qu’il sent que c’est bien. Mais il y a comme une image qui manque.
Le voyage. Une aventure extrêmement personnelle au fond, qui ne remue que soi-même et quelques proches. Un blogueur qui change de pays change-t-il de visiteurs ? S’accroche-t-il à son blog natif comme à une bouée de sauvetage ? Aura-t-il le courage et la patience de tout recommencer ?

À suivre, ou pas, dans une langue ou dans une autre, qui sait ?

Publicités
27 commentaires leave one →
  1. novembre 6, 2007 4:27

    t’inquiète ma poule, reste les potes… et l’actu franchement, on s’en cogne ou on la cogne !… c’est selon. Te mets pas de tchernonyl en tête…

  2. Nadu permalink
    novembre 6, 2007 4:43

    Ben moi ca fait plus de 3 ans que je suis expat, et je comprend assez bien ce que tu dis. Apres un voyage, on n’est plus comme avant, on change, on evolue , et les autres restés la bas ont continué leur bonhomme de chemin en vivant des choses differentes qui nous eloignent.
    Cette disttance installe un certain decalage, mais on s’habitue avec le temps. Certe, je me sens moins connectee a l’actualite « mineure », je me sens en decalage horaire permanent, puisque une partie de ma vie vit avec 6 heures d’avances sur moi, mais je ne pense pas y avoir perdu quoi ue ce soit, au contraire, les vrais amis restent, les autres on s’en fout finalement, et je garde quand meme un oeil sur l’actualite majeure de mon pays tout en decouvrant une autre culture qui m’apprend beaucoup.
    Ca ne m’a pas non plu empechee de trouver ton blog a plus de 6000 km, non franchement, pour moi, il n’y a pas de frontiere dans la blogosphere, a part peut etre pour un petit cercle autocentre parisien qui pense etre le centre du monde, mais tant pis pour eux!

  3. novembre 6, 2007 4:50

    tu peux toujours charger CocoaJT sur ton Mac pour te mater un petit 20h ou les Guignols de l’info quand tu es vraiment en manque…. 😉

  4. novembre 6, 2007 5:05

    En ce qui me concerne, quand j’ai été expatriée à Sarajevo, j’ai vu mon audience chuter alors que je pensais que ça intéresserait davantage les gens que mes non-aventures parisiennes… Perdu ! l’exotisme n’est pas si attractif que ça dans le contexte d’un blog, curieusement.
    (moi par contre qui souffrait sévèrement de l’isolement culturel, qu’est-ce que j’ai pu me raccrocher aux blogs pour survivre !)

  5. novembre 6, 2007 5:08

    Alors quelques infos pour que tu restes dans le coup :
    Sarkozy a pris la tête d’un commando pour libérer des otages au Tchad, Ségolène s’est enchaînée à la porte du PS avec un écriteau « Cheville au corps », et Morandini a été nommé PDG de France Télévisions par le CSA.
    A part ça, ça va.

  6. sandiet permalink
    novembre 6, 2007 5:21

    « J’ai l’impression qu’une grande partie de foot se joue avec moi sur le banc qui regarde tout le monde s’amuser ».
    C’est un sentiment que l’on a au début d’une expatriation. On a le sentiment d’être exproprié, dépossédé de quelque chose dont on ne parvient pas à définir la nature.
    C’est vrai et c’est faux. On met une affiche affiche retro Banania ou Vache qui Rit sur un des murs de sa cuisine pour se rassurer de sa condition d’immigré et d’émigré. Le temps passe et on se rend compte que finalement on a rien raté de là où l’on vient. A l’occasion d‘un passage en France ou en Europe, tout au plus, on remarque un nouveau modèle de bagnole que l’on ignorait jusqu’ici, mais on reste fondamentalement le même, le même français doué d’un orgueil et d’un esprit de contradiction démesurés comparés au reste des autres habitants de la planète. Ne t’inquiète pas de ce que tu crois rater, mais plutôt de ce que tu n’as pas encore acquis là où tu es. Là, il y a du boulot. Tu t’en rendras le compte le jour où tu ne sauras pas répondre à la première question de « who wants to be a millionair », une question en général à laquelle que 95% des américains connaissent la réponse…

  7. novembre 6, 2007 5:22

    quand j’ai commencé à bloguer (p’tain ça filoche l’air de rien) figuerait dans ma blogobulle du canadien en amerique (Matman), de l’expat asiat (gluon de la poule) et d’autre encore et c’est justement ça que je trouvais cool (en plus des jeux de mots du dimanche soir) pouvoir communiquer avec des gens qu’on ne connait pas au 4 coins du monde…
    Cette impression que tu as, n’est-ce pas justement qu’une impression? le fait d’être loin de chez toi qui tu joue des tours?

  8. novembre 6, 2007 5:37

    pas besoin d’aller si loin.
    Je n’ai fait que 150 bornes et je sens tout de même un décalage…

  9. novembre 6, 2007 6:00

    Tout fait d’accord avec toi.
    4 ans que je suis expat au canada, et c’ést tres difficile pour moi de rester dans la blogosphere francaise…

  10. Folie Privée permalink
    novembre 6, 2007 7:05

    Ben déja en habitant dans le sud c’est le cas grave, alors là bas hein…
    Sinon tu peux te faire hacker ton blog toi aussi, comme ça ça resoud tout et tu te sens super aimé. (bon en vrai t’en auras un peu bcp rien à foutre et tu decideras de plus blogger.)
    Sinon y ‘a les mails PARCE QUE CERTAINES PERSONNES T EN ENVOIENT J TE SIGNAL. (c’que j’en dis…)

  11. novembre 6, 2007 8:30

    Understood.
    Tu le décris vraiment très bien.
    Mais cette sensation de distance et ‘déconnection’ va passer je pense. Ne te sens-tu pas aussi en vacances, dans une phase « temporaire » ou je ne sais trop comment le définir ? Quand tu auras retrouvé tes marques, tes lecteurs (qui seront toujours là, je n’en doute pas), retrouveront aussi les leurs.
    Bises et bonnes découvertes ! :op

  12. novembre 6, 2007 8:31

    Morandini à France Television, merde je devrais peut-être rebrancher ma TV =)

  13. novembre 6, 2007 8:32

    Rooh p’tit coup de mou ?
    Meuh nooon on t’oublie pas, mais je comprends ce que tu dis sur le dépaysement. Moi je suis juste en congé maternité, et je me sens déjà étrangère à plein de trucs de la vraie vie (professionnelle, sociale), donc je peux me figurer que toi, à 9000 bornes de notre douce France …
    Des bises sur la fesse droite !

  14. novembre 6, 2007 8:50

    HOULA si tu blogues en english je vais avoir un peu de mal à suivre, mais je m’accrocherai! Moi je te sens pas si loin que ça! Depuis ma pointe bretonne, quand je regarde la mer, à l’horizon j’aperçois l’Amérique!!
    à plus

  15. novembre 6, 2007 9:11

    ben pour le moment, moi je te suis toujours, mais ne t’avise pas effectivememtn de causer américain car là, j’abandonne….

  16. ouam permalink
    novembre 6, 2007 9:24

    Te casse pas la tête on parle que de Sarkozy ici. Tu peux rester aux States.
    D’ailleurs je compte sur toi pour nous expliquer la bataille Giuliani/H.Clinton maintenant que Pascal Riché a quitté Washington.
    En vidéo et en ricain si tu veux.

  17. TT02 permalink
    novembre 6, 2007 9:26

    Pis ya aussi les commentateurs qui ne commentent jamais qui trouveraient dommage que tu t’accroches pas !

  18. novembre 6, 2007 10:09

    Franchement c’est vrai que parfois, tu vas nous casser les couilles avec ta Hyundaï (ça s’écrit comme ça au moins ?) et tes shows avec des grognasse qu’on peut même pas rêver de… Vu que c’est trop loin pour fantasmer, mais c’est pas grave. Le ton, l’esprit vont muter avec toi, légèrement, un peu, beaucoup peut-être : tant mieux ! (ce qui ne veut pas dire que jusqu’ici on te lisait par bonté d’âme)

  19. m/other - tong[UE]s permalink
    novembre 6, 2007 10:32

    Well, you are in the heart of another part, not only of the world, but also of you, in fact. (« Une aventure extrêmement personnelle au fond […] »). So, for all the US-intoxicated europeans, it will be raseur, oops! rather easy to follow.
    But, in the case you plan to experience another culture, don’t worry about your roots: you have new people to meet.

  20. novembre 6, 2007 11:13

    Même en Amérique tu serat notre VinVin nationale

  21. novembre 7, 2007 9:12

    Que tu sois ici où ailleurs, pour nous ça change rien, on prend toujours autant de plaisir à lire tes posts ou à regarder tes vidéos, d’autant plus maintenant que tu vis une aventure passionnante!

  22. Patricia permalink
    novembre 7, 2007 10:21

    je parle toutes les langues du monde depuis le mois d’avril 2007 !

  23. Patricia permalink
    novembre 7, 2007 10:23

    comprenne qui pourra …

  24. novembre 7, 2007 11:02

    t’inquiète mon vieux c’est très normal tout ça!
    « friends stay, beyoncé » (proverbe MTV)

  25. Sixpacka permalink
    novembre 7, 2007 12:46

    Tu finiras par t’y faire. Cela fait 9 ans que je suis expat et j’ai l’impression à présent de vivre dans 2 pays à la fois. En plus t’es pas perdu, Sarkosy il était là-bas hier.
    Ciao

  26. novembre 7, 2007 11:22

    Là-bas ça devient chez toi… pourtant chez toi restera la France… Ca se peut que tu « perdes » des lecteurs qui te suivaient depuis longtemps. Mais tu en « gagnes » d’autres, notamment (même si pas seulement) des qui te liront aussi anglais, des qui ont l’ailleurs dans les tripes et qui savent ce que s’expatrier implique. Genre moi. Et plein d’autres sûrement.

  27. novembre 8, 2007 7:31

    Ben si c’est pour nous parler de trucs qui nous interessent pas, c’est sûr qu’on est pas interessés…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :