Skip to content

Seesmic : explications.

décembre 10, 2007

Il y a ceux qui s’en foutent, il y a ceux qui attendent, il y a ceux qui demandent à voir et puis ceux qui sont déjà accrocs. Au fond de moi, je sais que vous allez être quelques un(e )s à adorer. Je vous le dis tout de go, c’est de la balle. Ce qui se passe aujourd’hui avec les quelques centaines de premiers utilisateurs est juste hal-lu-ci-nant. C’est l’internaute et blogueur que je suis qui le dit, pas l’autre. A l’heure où je vous parle, on compte jusqu’à 3 vidéos par minutes, postées à la cool par des gens aussi normaux que vous et moi. Des simples conversations prennent naissance de partout, depuis Londres, Denver, Paris, New-York, Madrid ou Los Angeles. Je retrouve en ce moment la même folie, la même excitation que celle que nous avons connue il y a 3 ans au début des blogs "grand public", avec la dimension planétaire en plus. Quel pied de voir un mec à Liverpool vous soutenir le moral, ou une p’tite nénette de Sidney réagir à une vanne pourrie.

Iscreen_large
Le principe de seesmic est simple : il suffit d’avoir une webcam et vous dites ce qui vous passe par la tête. En un clic, votre vidéo va se mettre sur le haut de la pile, et ainsi de suite. Pas besoin de savoir filmer, monter, encoder, patati, patata,… En deux jours, une bonne quarantaine de conversations délirantes ont eu lieu, et l’on se surprend à apprécier des gens qu’on aurait JAMAIS, mais vraiment JAMAIS croisés auparavant. Parmi mes favoris, il y a Documentally, un Anglais délirant à l’humour grinçant, parfois grivois. Ledretch, un Français à l’accent aussi incertain que le mien, à pleurer de rire. Obstructionist, Molly Berry, Eve Park, Fred2Baro, Darius, Chris et les autres, des noms qui ne vous disent rien pour le moment. Mais je commence à aimer ces gens comme si c’était mes potes. Cela ne vous rappelle rien ? Cette sensation de découverte, de partage, d’ouverture et d’affinité ?

Iscreen_menu2
La vidéo réapporte ce supplément de courtoisie que le web, jusqu’à là, avait planqué. La vidéo balaie d’un revers de la main l’argument des déconnectés (les "textile"), ceux qui nous demandent régulièrement "ça fait quoi de parler avec des gens que tu connais pas ?". Question d’une ironie crasse quand on y pense… Sur seesmic, vous voyez les gens tels qu’ils sont, dans leur cuisine ou leur salon, plus ou moins bien éclairés, sans fioritures. Pas de maquillage, pas de scénario, juste des gens avec des trucs à dire. Et c’est fou ce que nous avons comme trucs à dire. Remis dans l’écran, n’importe qui a de l’intérêt, si ce qu’il dit est vrai ou sincère. On est dans la communication à l’état pur, sans filtres, sans barrière d’écriture (orthographe, style, etc) : le langage is back. Le défi (et mon défi dans le défi), ça va être de rendre cette grande folie audible, organisée, créative ; de déceler les contributions qui font avancer le bousin, de créer des programmes à partir de milliers de petites choses et de concevoir une nouvelle façon de se divertir, de s’informer, de débattre, de rire, etc… Dans tous les pays, sur tous les sujets…

Nous allons lancer la fonction "langages" cette semaine, permettant enfin aux Français, Espagnols, Italiens ou Allemands de se lancer dans le bain. Vous pourrez ne suivre que les Français, ou tout le monde, ou ce que vous voulez… J’ai hâte de voir ça, que vous compreniez enfin pourquoi je suis à fond dedans et de koi kon cause.

Je filerai des codes cette semaine, dès que j’aurai l’autorisation de mon pote Johann qui est tendu comme un string avec le Web3… T’inquiètes ma poule, ça va bien se passer !

MISE à JOUR : suite au commentaire pertinent de New-Yorkaise, je précise que seesmic est en alpha. Cela signifie que "pour le moment", les vidéos s’empilent les unes sur les autres. Très prochainement (d’ici une dizaine de jours), nous allons pouvoir suivre la conversation en fonction des sujets initiaux, des réponses et des interactions entre les contributeurs. Nous travaillons là-dessus comme des forcenés. Mais aussi sur la notion de "friends", qui mérite quelques innovations. Et le tagging, le rating, le classement des vidéos en fonction des sujets, etc, etc, etc. Malgré l’absence de toutes ces fonctionnalités, les premiers seesmicers prennent leur mal en patience et inventent à leur façon des moyens de se suivre, nous aidant même, à travers les vidéos, en nous donnant des conseils. Un blog seesmic va bientôt voir le jour qui tiendra tout le monde au courant au fur et à mesure. Indulgence, patience et bonne humeur, un peu d’amour, d’espièglerie…

Publicités
23 commentaires leave one →
  1. décembre 10, 2007 4:51

    Felicitation. Seesmic = une equipe passionnee, sympa et a l’ecoute, travaillant sur un project interessant. Le premier risque de la video et que ce n’ai pas facile a scanner/filter aujourd’hui. Si vous arrivez a resoudre cela ca peut etre interessant. Le second est que Facebook permet aussi d’enregistrer des video de facon tres simple et que si vous trouvez une formule/metaphore qui fait que la mayonnaise prend, soit facebook, soit une application facebook essayera rapidement de repliquer – c’est la ou le melange de contenu pro et contenu amateur et important. Bon courage et allez Seesmic!

  2. New-Yorkaise permalink
    décembre 10, 2007 6:10

    Ah ca se precise…sur le principe je commence a comprendre.
    Mais comment classez vous vos videos?
    Parce que si tout le monde poste dans tous les sens comment on s’y retrouve? Les gens peuvent-ils s’adresser uniquement a un destinataire particulier ou c’est vraiment comme tu dis, chaque nouvelle video « va se mettre en haut de la pile et ainsi de suite »?

  3. décembre 10, 2007 7:17

    mouais
    le problème, c’est qu’avec la video, on tue un des grands principes (tout relatif quand meme) du web, à savoir l’anonymat. Mettre sa tête en ligne, c’est pire que poser sa carte d’identité.
    Fini ceux qui estiment avoir un physique de radio, fini les trolls (enfin, ils trouveront bien un moyen), fini ceux qui reussissent à masquer un manque de conversation derrière quelques lignes…
    Déjà qu’en texte, y en a beaucoup qui hésitent souvent à intervenir, malgré la relative sécurité que cela apporte, alors en video…

  4. décembre 10, 2007 7:26

    Paradoxalement la vidéo va ralentir l’internet non pas à cause des tuyaux mais avec l’obligation de prendre son temps : un texte est parcourable alrs qu’une vidéo doit être regardée de bout en bout. Je trouve cela sain que le flux se ralentisse.
    Par ailleurs, pre-alpha testeur de seesmic, je ne peux qu’aller dans le sens de Vinvin.

  5. décembre 10, 2007 9:29

    oui oui ! les codes !!! les codes !!!

  6. décembre 10, 2007 9:59

    ca a l’air bien, expliqué comme ça. Si ca peut ouvrir des nouvelles perspectives à la communication sur le Net, et apporter un peu de transparence, pourquoi pas ? De là à mettre ma tronche sur le Net sur le premier sujet venu, je suis pas hyper sur d’être le candidat idéal. Sinon, une petite question, c’est quoi le modèle économique ?

  7. Laurent permalink
    décembre 10, 2007 11:00

    Hello,
    expliqué comme ça, c’est quand même bcp plus clair 🙂 Ca semble tout simplement génial ! Et si en plus il y a une mise en forme éditoriale made in Vinvin, c’est un carton assuré ! D’ailleurs c’est pas un petit plus, c’est même tout l’interet du truc, à savoir pas se tapper 4h de video pour 30 sec inoubliables. Sinon bonjour la lassitude…
    Evidement, ce sera aussi un nouveau lieu de drague, attention à ne pas se faire déborder (par les hormones) par ce phénomène.
    Bon courage pour ce très beau projet, super motivant. (je comprends mieux tes trépignements de gamin maintenant)

  8. décembre 10, 2007 12:13

    hâte et m’oublie pas…

  9. décembre 10, 2007 7:56

    Je fais partir de ceux qui atendent, mais je crois déjà savoir d’où va venir ma prochaine addiction… le macbook va chauffer!
    Et bon retour en France!

  10. décembre 10, 2007 9:59

    C’EST LAAA VIE DE CANDY!!
    Oups!…

  11. décembre 10, 2007 10:25

    bizarre, ta notion langage à l’état pur « sans barrière d’écriture », ou encore « le langage is back ». c’est un peu ce qu’on nous balance depuis des années avec internet, les blogs, msn, hotmail, tout ça. j’ai pas l’impression que parce que « le langage is back », le monde tourne tellement mieux. et qu’il y ait plus de communication. et de compréhension.
    mais je dis ça parce que je dois être jalouse j’ai pas de webcam.

  12. décembre 10, 2007 11:24

    Da Vinvin code
    Ca urge p****n, tu nous fais baver !

  13. décembre 11, 2007 1:40

    hé mec, c’est toi qui a commencé à nous faire rire… 😉

  14. ouam permalink
    décembre 11, 2007 2:04

    Ha,Ha,Ha !! l’avatar de Vinvin : un portrait de Harry Callaghan.
    Je parie que t’as arrêté de sucrer ton café depuis que tu habites à SF !!
    Punk !

  15. décembre 11, 2007 4:10

    Moi Moi … je veux un accées à Seesmic Vinvin ! Siltouplai 😦

  16. décembre 11, 2007 9:11

    Merci Vinvin pour cette explication. J’ai enfin compris ce que vous faisiez : c’est un chat en vidéo.

  17. décembre 12, 2007 1:14

    Aboule le passe et fissa … 🙂

  18. décembre 12, 2007 10:02

    Bon, moi je suis tout ca de très loin…quoi que, de moins en moins loin en fait.
    Je me suis même amusée à suivre en visio le Web 3 hier, c’est dire!
    Donc, oui, je veux essayer, je veux voir, je veux en être de ceux qui montrent leur bouille…

  19. décembre 13, 2007 9:53

    Je réagi a Cubik.
    Si tu as peur qu’on voit ton visage…met un sac =) mais tu risques de faire un peu KKK…enfin c’est toi qui voit.
    Pis perso, je ne vais pas te courrir après comme une groupie si je te reconnais dans la rue.

  20. décembre 14, 2007 12:22

    On pourra poster des videos de Seesmic sur le bolg?
    PS: je vais apporter la preuve qu’anonymat et video sont compatibles…bientot…d’la bombe…

  21. décembre 14, 2007 12:32

    Merci vinvin pour ce gentil compliment. Franchement j’apprécie tellement tes apparitions, et de me retrouver cité dans ton blog franchement.. ça me touche. C’est vrai tout ce que tu dit, il y a aussi cette autre dimension à Seesmic, qui est simplement la dimension humaine. Lorsque je croise les seesmicers, c’est simplement hallucinant à quel point on a l’impression de se connaitre. J’ai un peu shunter la partie blog-explosion en France , mais ce que je trouve avec cet outil est une autre dimension à nos moyens d’expressions.. formidable effectivement mais c’est sympa de le vivre avec toi et ces quelques autres frenchy.. vite vite que la seesmicsphère française se crée !!

  22. décembre 20, 2007 10:48

    Premier test de Seesmic version française

    TechCrunch France l’annonçait dans son édition du jour, Seesmic à proposer une centaine d’invitations à quelques français pour tester la version Pre-alpha release en français. Pour ceux qui ne connaissent pas encore Seesmic, j’avais déjà fait un post s…

  23. didierR permalink
    janvier 3, 2008 1:38

    Ben désolé de faire le vieux con de service, mais j’y crois pas.
    Autant j’aime voir les « bonjour america » ou « têtes à claques », autant je n’ai pas envie de voir mon voisin raconter sa vie en vidéo.
    Le temps de lecture obligatoire (par de lecture rapide sans perte absolue de sens), la non-indexation dans les moteurs de recherche et l’absence d’anonymat me laissent à penser que seuls quelques geeks s’amuseront sur ce genre de sites.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :