Skip to content

(FR) Je suis Eve Ruggieri…

décembre 18, 2007

Beethoven
De temps en temps, ça me prend, je me sens l’âme d’une Eve Ruggieri. Je tourne la molette de la chaîne jusqu’à Radio Classique et me laisse planer sur les coeurs d’une symphonie en UT ou en SOL carlus. J’adorerais m’y connaître et repérer en un clin d’oreille le style d’un Karajan ou d’un… Ou d’un j’en sais rien car comme la plupart d’entre nous, je ne connais que Karajan. J’adorerais distinguer la 7ème de la 11ème de je ne sais pas qui et noter avec sagesse cette variation qu’on n’avait pas entendue depuis Bayreuth (et non Bayrouth), sans douter de l’exactitude de ma référence, me demandant par exemple si je ne confonds pas avec un Festival de Jazz. Ignorance crasse mais réel plaisir. Comme un aveugle dans une boîte de strip-tease, palpant le parfum des phéromones avec jubilation, sans savoir exactement si c’est bien ou pas d’un point de vue strictement artistique. A priori et sans grande originalité, je suis fan de Bethov que j’appelle Bethov comme d’autres disent Paname ou Frisco. J’ai aimé Bethov grâce à Orange Mécanique et Mozart grâce à Amadeus. Amateur sans bagages, je voudrais parfois prendre le temps de m’y intéresser et de retenir un peu. Mais que dalle. Rien à faire. Incapable de distinguer Chopin de Schubert, Vivaldi de Couperin. À part les grands tubes, et encore. Sans doute m’y mettrai-je plus sérieusement à la retraite, comme tout le monde…

Publicités
20 commentaires leave one →
  1. décembre 18, 2007 2:16

    Si t’as aimé Beethoven par Orange mécanique, tu devrais dire Ludwig van, voyons…

  2. caro(rocarossi) permalink
    décembre 18, 2007 2:41

    et moi qui venait aujourd’hui chez toi en esperant doucettement un post sur la nouvelle pouff de notre president. J’suis decue…

  3. caro(rocarossi) permalink
    décembre 18, 2007 2:45

    et moi qui passait par ici pour voir ton post sur la nouvelle pouf de notre président… j’suis décue!

  4. caro(rocarossi) permalink
    décembre 18, 2007 2:47

    ah ben voila j’ai cru que ça n’avait pas marché , du coup tu t’en tapes 2, désolée

  5. hemylie permalink
    décembre 18, 2007 4:14

    Je n’aime pas les préludes et fugues de Bach alors qu’elles sont techniquement monstrueuses (à ce qu’un pianiste m’a dit), je préfère de beaucoup la douceur-fougue des nosturnes de Chopin…
    C’est une question de ressenti, il n’y a pas toujours besoin de s’y connaître, pour prendre plaisir à l’écoute !

  6. décembre 18, 2007 4:44

    Chère Eve,
    Je n’ose pas vous appeler en direct alorssse je poste ce commentaire… Moi le classique ça me fais royalement ch… enfin pas tout à fait, mais quand même un peu…
    Mon dernier coup de coeur: Hélène Grimaud interprétant Chopin et Rachmaninoff… Il faut dire que le yeux d’un bleu limpide de la donzelle sur la pochette du cd donnent envie d’aller prendre des cours de musicologie appliquée, à condition qu’elle en soit le professeur!!!
    Le reste du temps, c’est plutôt… rock’n’roll! 😀

  7. décembre 18, 2007 5:01

    tout pareil mais avec le chant des piafs… 🙂

  8. décembre 18, 2007 5:04

    en fait, c’est juste quand ils t’ont fait dessus que tu sais plus ou moins si c’était un gros phénomène…

  9. Charlie Echo permalink
    décembre 18, 2007 5:46

    Facile !
    Inscris-toi dans une chorale, ou assiste à des répétitions (il doit y en avoir plein plein aux US) ; tu « vivras » la musique de l’intérieur, tu chanteras à l’oreille (ou tu verras comment l’oeuvre se met en place) ; en outre, tu mettras de l’animation parmi les autres chanteurs trop sages.
    Et tu finiras par « vivre » la musique vue de l’intérieur ; alors tu pourras aller de l’avant, découvrir d’autres choses, choisir tes préférés, …

  10. décembre 18, 2007 7:13

    Moi aussi j’aimais bien Jean-Marie Proslier.

  11. décembre 18, 2007 8:51

    Si tu n’étais pas si contre-bisounours, je t’enverrais chez Djac Baweur, mais tant pis.
    Tu as au moins un point commun avec Eve, elle non plus elle porte par de soutif. C’est pas beau, ça?

  12. décembre 18, 2007 9:09

    Merde…. serais-je une retraitée avant l’heure (quel scandaaaaale ! On prend sa retraite à 35 ans chez le Mammouth maintenant ?!!!) ?!!!! (ou simplement tombée dans la marmite dedans, et j’ai décidé d’y faire des ronds dans l’eau finalement…)

  13. décembre 18, 2007 10:21

    Dans le contemporain écoute Philip Glass. J’en peup’s de ses « Metamorphosis ».

  14. décembre 18, 2007 11:04

    Bonjour Vin².
    N’écoute personne, mais la musiqueu queu tu haimeu. Et tu te renseignes si tu veux, sinon tu ne te renseignes pas. L’important n’est pas de se croire obligé pour encore mieux profiter.
    Un jour tu verras. Messie messie. Avant la retraite, même.

  15. ouam permalink
    décembre 18, 2007 11:15

    Pour commencer tu peux t’attaquer au répertoire du Rondo Veneziano. Puis enchainer sur André Rieu, déjà plus complexe. Et enfin pour finir de compléter ta formation classique en 3 heures, le summum, la Rolex du piano solo, l’œuvre complète de Richard Clayderman.
    Te voilà prêt à te mettre au golf.

  16. décembre 19, 2007 12:55

    Tu vois tu aurais du me dire du temps que nous étions voisins… j’ai 6 versions difféentes des symphonies de Bee… je t’aurais indiqué des différences, tu aurais compris. au lieu de ça on ricanait sur le psg… pfffff… on aurait pu causer culture…. pfffff….

  17. lôtre permalink
    décembre 19, 2007 8:15

    Je comprend pas pourquoi vous mettez une photo de Raffarin pour illustrer vos propos sur la musique classique, vinvin……Hein ?!? je suis bête au quoi ?!? …..euh parlez plus fort je vous prie je suis un peu dur d’oreille !( bien que méli-mélomane )

  18. Pseudo ! permalink
    décembre 19, 2007 9:07

    Ne pourrait-on pas dire que : « C’est s’il y a plus de soleil que Carla brunit ? »…

  19. décembre 21, 2007 7:46

    seule une écoute longue & attentive de Radio Classique permet de commencer à vaguement faire la différence entre schubert et chopin ! ça fait 6 ans que je l’écoute quasi tous les jours, et mon oreilles commence à se faire, je commence à distinguer les nuances entre les chefs…
    mais je reconnais que malgré mon jeune age (avant 30ans), j’ai des gouts musicaux, spéciaux dirions-nous !

  20. Eurydice permalink
    décembre 30, 2007 10:17

    Ah Vinvin ! que du bonheur, le classique ! Moi je l’ai découvert par hasard à 25 ans, j’en ai 43 et j’ai plus arrêté mais je reste ignare comme pas deux. J’ai un pote de mon âge, fan d’opéras, qui a toutes les versions de tout, qui sait sur quelle plage de quel disque c’est le plus mieux, et ça me sidère. C’est toujours sidérant, les encyclopédies vivantes ! Pour ta retraite, je te conseille l’opéra L’élixir d’amour, de Donizetti, c’est vachement beau. Et aussi Schubert. Et Brahms. Et Haydn. Et Purcell. Et Monteverdi. Et Boccherini. Et Charpentier. Et Offenbach. Et… enfin bref.
    Ultime conseil. Pour calmer les nains énervés, et ça marche à tous les coups, je te le garantis : un concerto ou une symphonie de Mozart. Magique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :