Skip to content

Je ne vous ai jamais demandé grand chose… (Ingrid Betancourt)

mars 18, 2008

Mais voilà. Il y a exactement 5 jours, jeudi dernier, Robin qui travaille avec l’équipe de Agirpouringrid m’a demandé si seesmic pouvait faire quelque chose d’urgent pour aider la cause d’Ingrid Betancourt (qui est très malade) en menant une operation, quelle qu’elle soit. Il m’a dit qu’ils avaient fait la même démarche auprès de Yahoo et d’autres sites… Je l’ai bien prévenu qu’on était encore à moitié fermés et que les gens ne connaissaient peut-être pas tous Ingrid Betancourt dans le monde, il m’a dit que ce n’était pas grave. Toujours mieux que rien. J’ai donc lançé dans l’heure qui suivait, et sans réflechir, une petite opération invitant les gens à soulever une feuille et à dire d’où ils venaient… Hal-lu-ci-nant. Près d’une centaine de personnes d’origines très différentes ont réagi en moins de deux jours, prenant soin pour certains d’ajouter la forme au fond, histoire de faire valoir leur parole. Nous avons donc realisé un clip, que je vous invite à regarder. L’idée est simple et vous êtes habitués… si ça vous remue, n’hesitez pas à en faire quelque chose… Je ne suis pas en train de vous vendre des saucisses, je voudrais juste que ça tourne un peu, que ça aide la famille ; et qu’on se rende compte dans le monde entier qu’il y a un truc qui déconne la-bas… Certes, il y a mille autres causes, mais pour la première fois depuis longtemps, j’ai vu ce que je pouvais faire vraiment pour aider…

Vous pouvez continuer le clip en postant vous aussi un message textuel ici, un message video sur seesmic (le premier qui me cherche avec ça je lui tire les poils du nez), ou simplement mettre la video sur votre blog, ou faire votre truc à vous, l’envoyer à qui vous voulez, le crier par la fenêtre… Je suis comme vous, je n’aime pas trop qu’on me dise ce que je dois faire, mais bon, c’est vous qui voyez…

Publicités
13 commentaires leave one →
  1. mars 18, 2008 8:44

    C’est posté…
    Free Ingrid Now !

  2. Alexliebert permalink
    mars 18, 2008 10:08

    Je fais tourner !
    Très beau clip, très simple et avec un impact très fort. Très beau travail, et bravo !

  3. mars 18, 2008 10:45

    Excellent clip pour une cause importante.

  4. mars 18, 2008 11:45

    Bonjour Vin².
    Voilà longtemps déjà, non?
    Tu te jettes à l’eau sur un coup de coeur et j’aime bien ces moments où soudain la raison cède devant l’envie. Alors je te suis.
    Bon, je suis inexistant en vidéo et je ne peux même pas voir celle de ton billet, des histoires de flux, de bande passante, de proxy et toutes ces choses que tu sais mais pas moi. Alors j’écris. C’est tout ce que je sais faire; peut-être que je recopierai ensuite chez moi.
    J’ai longtemps eu comme une sorte d’indulgence vis-à-vis des FRAC, cette sorte d’indulgence qu’on ressens pour les mouvements même violents qui font se dresser des populations totalement privées de leur âme par des profiteurs puissants et sans scrupules. Bien sûr, il faut retirer toute connotation morale à ces mots, ce qui n’est pas le plus facile, mais je ne vais pas me lancer ici dans l’analyse des pourquoi et des comment. Le fait est que des populations, porteuse d’anciennes cultures et survivants d’anciennes civilisations, sont en situation de disparaître face à des conquêtes autrement plus destructrices que les Espagnols du sacré bon vieux temps.
    Et que des soldats sortis de leurs rangs viennent se dresser contre ces puissances conquérantes, parce qu’il n’existe plus aucun autre moyen pour eux d’exister, tout simplement exister, me semble légitime et méritoire. Ainsi les FARC rejoignaient les mouvements de résistance armée qu’on trouvait au Nicaragua, au Guatemala, au Chiapas, et qu’on y trouve encore.
    Mais le courage et la lutte violente ne suffisent pas s’ils ne s’accompagnent pas d’une réflexion politique, je vais continuer d’éviter les mots de morale et d’éthique, pour éviter le larmoiement inutile du donneur de leçons.
    Quand j’écris le mot « politique », je ne pense pas à la seule référence à un quelconque Marxisme totalement hors sujet ici, ni même à un plaquage pur et simple de ce qui s’est passé à Cuba il y a plus de cinquante ans. Il leur faut juste une réflexion politique capable d’analyser les rapports de force, et surtout de définir les objectifs à atteindre en terme de faisabilité et de viabilité, en terme de longue durée.
    Pour prendre l’exemple du Chiapas, ou du moins le peu que j’en sais, on peut penser que le combat « révolutionnaire » du sous-commandant Marcos et de ses émules est construit sur cette base. Savoir séparer le souhaitable du possible, garder le soutien actif de la population, garder une image internationale positive, maintenir ainsi sur le pouvoir (éventuellement) complice des conquêtes destructrices une pression tant politique que militaire, enfin toutes ces choses qui font qu’un mouvement s’inscrit dans la durée et dans le paysage, et laisse même en cas de défaite, ce qui peut très bien arriver , un souvenir qui aide les survivants à survivre, et qui en cas de victoire (le mot victoire étant à prendre avec des pincettes) permet de se convertir sans peine à un mode plus civilisé de confrontation des idées et des intérêts, qu’on peut par exemple nommer démocratie mais rien n’interdit de trouver autre chose si autre chose existe, ou de l’inventer si autre chose n’existe pas.
    Rien de tout cela chez les FARC. Ils se sont aliéné les populations locales en les rançonnant autant sinon plus que les conquistadors modernes venus des grandes banques internationales, ils se sont aliéné l’opinion internationale dont on sait pourtant à quel point elle peut, bien mobilisée, soulever des montagnes. Certes il faut parfois dix ans, quinze ans, mais elles se soulèvent à la fin, les montagnes. Ils sont devenus les pendants obligés des escadrons de la mort du pouvoir en place et leur ont donné, ce qui est un comble, une légitimité, un certificat de bonne conduite en quelque sorte. L’un vaut l’autre, donc l’autre vaut l’un, Héraklite n’aurait pas mieux dit.
    Et le comble du comble, ils ont enlevé celle qui était la porte-parole courageuse des populations déshéritées dont les FARC se prétendent les défenseurs, celle qui, sans aucune chance de l’emporter, faisait campagne présidentielle à travers le pays pour qu’on entende, enfin, la voix des pauvres. Et précisément à ce moment là ce sont eux, les FARC, comme téléguidés par le pouvoir, qui lui ont coupé le sifflet, à cette voix. Peu m’importe que ses discours aient ou non été économiquement corrects, à Ingrid, mais elle était la voix qu’il fallait et que les FARC auraient pu amplifier, s’il avaient eu un tant soit peu de jugeote.
    Ils se sont tiré une balle, et pas seulement dans le pied. Ils sont devenus criminels. Ils ont tué Ingrid, même si aujourd’hui elle n’est pas encore morte j’ai bien peu d’espoir, et prendre prétexte d’une opération militaire pour ne pas la libérer est une ignominie. Je sais que les militaires et le Président Urribe sont, d’une façon certaine et par ce jeu de bascule habituels, complices des FARC, et que la détention d’Ingrid la gêneuse leur est bien confortable. Que personne ne voit donc ici une forme de complaisance à l’égard du président Urribe et de ses sbires.
    Il n’empêche que prétexter l’opération militaire pour maintenir Ingrid Bétancourt dans une agonie sans espoir au fond de la jungle est une ignominie.
    Alors voilà: s’il reste quelque chose à demander aux FARC, ce n’est pas de devenir moraux, humains, sensibles, et de céder au spectacle de la souffrance de la prisonnière et de ses centaines de compagnons d’infortune, pour raisons humanitaires. Le stade de la compassion est oublié depuis longtemps. La seule demande que je formulerai, s’ils me lisent ici ou ailleurs pour autant que quelqu’un à son tour relaie ce texte, ce sera de devenir intelligents.
    Ne serait-ce que pour leur propre survie.

  5. mars 18, 2008 12:12

    Libérez Ingrid

    A relayer svp sur tous les blogs possibles. via Loïc et Vinvin technorati tags: liberation ingrid betancourt seesmic

  6. mars 18, 2008 12:43

    Une fois de plus, merci Cyrille d’avoir rendu ça possible. C’est un tour du monde qui débute… @ tous : faites passer le message : en vidéo, en textes, en photos. Free Ingrid and the 3000 hostages.
    Pour soutenir l’action et défendre un accord humanitaire : http://www.agirpouringrid.com

  7. Chico permalink
    mars 18, 2008 10:36

    Free Ingrid!!… et n’oublions pas les autres.

  8. Andrès permalink
    mars 18, 2008 11:17

    Juste une question vinvin. Pourquoi en fait-on autant autour d’elle?
    sans rentrer dans une discussion politique des enjeux des uns et des autres (guérillas, paramilitaires, politiques colombiens et internationaux) car les sujet est très complexe et trop simplifié.
    Son drame est un drame permanent pour des milliers de colombiens. Habitant en France, j’en ai marre qu’on me bassine avec l’histoire d’Ingrid.
    Au lieu de faire des campagnes – sauvons Ingrid – pourquoi ne pas faire une campagne pour la Colombie? Pourquoi ne pas chercher à aider le pays à enfin trouver une solution à ce problème qui date depuis des décennies? Parlons de TOUS les otages.
    Et pour info, Ingrid n’est pas la première française enlevée en Colombie.
    Avant elle, il y en a eu une autre dont on a retrouvé les restes dans une fosse commun . Sûrement elle aurait aimé avoir l’appui de la population et des politiques de son pays, mais elle n’avait pas la chance de connaître des gens hauts placés. Une petite recherche sur internet devrait vous permettre de retrouver rapidement son nom, si cela vous intéresse.
    Alors par pitié arrêtez de parler d’une seule personne…

  9. mars 19, 2008 9:03

    Je place la video sous la photo d’Ingrid sur mon blog. C’est elle qu’on voit en premier… je suppose !

  10. mars 19, 2008 9:03

    Je place la video sous la photo d’Ingrid sur mon blog. C’est elle qu’on voit en premier… je suppose !

  11. mars 19, 2008 9:48

    Bien, bravo, ce message qui nous vient de partout a du souffle (et Ingrid B. en a besoin)

  12. Hervé permalink
    mars 19, 2008 10:33

    Signez et faites signer la pétition pour sa libération sur http://www.agirpouringrid.com

  13. mars 19, 2008 11:01

    Relayé chez moi ! 😉
    Chouette initiative et tant mieux si ça fait de la pub à Seesmic, qui je l’espère deviendra le porte drapeau de la communication et de la libre pensée.
    Des bizouilles au passage d’une « pauv’meuf » qui t’applaudit… avec les pieds biensûr 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :