Skip to content

Juif ou pas juif ?

avril 16, 2008

Hier soir, nous avons pris un pot dans un bar très cool sur Clement Street. Une bonne bande de Franco-Ricains partageant bières et French fries au comptoir. La particularité de ce bar est que, tous les mardi soirs, ils agrémentent la soirée d’un Quizz genre Trivial, qui permet de se marrer, de gagner des coups à boire et de rencontrer des gens en allant gruger les réponses. Ambiance sympa, tous rivés sur nos téléphones à tricher sur Internet tout en chantant des trucs paillards américains incompréhensibles. Parmi les questions toutes plus dures les unes que les autres, l’une d’entre elles a particulièrement frappé les trois Français que nous étions :
"Juif ou pas juif ?"
La règle est simple, je vous donne un nom et vous devez dire si, selon vous, cette personnalité est juive ou non. Etrange sensation je vous l’avoue. Premier nom : "Scarlett Johansson" ! Je dois dire que j’ai ri, tout en hallucinant. Bien sûr, dans un bar bondé de jeunes gens éméchés, tout le monde gueule et triche, et il n’a pas fallu plus de deux secondes pour entendre des "Non Jew !" ou "Jew" fuser de toutes parts, un peu comme la foule des Monty Python gueulant "Witch" (sorcière) dans Sacré Graal…
Une folie.
Impression d’un grand tri indescriptible. D’un alignement de juifs et de non juifs.
Nous nous sommes regardés, les Français, étrangement solidaires d’un sentiment de malaise.
Deuxième nom, troisième nom, semble-t-il des acteurs de la série "That’s 70’s show"…

J’ai fait part de ma surprise à un ricain que je ne connaissais pas mais avec qui j’avais trinqué quelques minutes plus tôt. Il m’a répondu ceci. "Peut-être parce que  vous avez mis les juifs en prison pendant la guerre et que nous les avons libérés…". Il n’a pas dit cela méchamment ; et nous étions dans un bar bondé et bruyant. Pas le temps d’argumenter et la différence de langages demandait d’être concis… Mais je suis resté silencieux, méditant sa réponse sans trop pouvoir l’éprouver vraiment.
Je lui ai alors raconté qu’à l’inverse, quand j’avais proposé à mes collègues de faire une imitation de Barak Obama en me mettant du maquillage noir, ils m’avaient juste tous chaudement recommandé de ne jamais faire ça aux US. Pourquoi ? Parce que l’esclavage est encore dans leur mémoire, parce que le cinéma Hollywoodien du début XXème a souvent représenté les noirs avec du cirage, des grosses lèvres et un accent pourri et que c’est donc juste im-pos-sible d’en rire…
Chacun en regard de son Histoire, autorisé à rire des choses ou pas, nous avons continué à jouer à ce jeu anodin, trinquant de façon pacifique dans l’harmonie la plus agréable, tout en réfléchissant, sans doute, à ces petites différences qui nous façonnent et habitent nos comportements.

Publicités
25 commentaires leave one →
  1. avril 16, 2008 11:29

    Alors, Scarlett Johansson, elle est juive ?

  2. avril 17, 2008 12:44

    @el_Ronchon : http://www.nndb.com/people/904/000025829/ Jewish!

  3. avril 17, 2008 1:01

    Il semblerait que « new-yorker » soit de l’argot signifiant « juif » tout en désignant, un habitant de new york. Et la première fois ça surprend effectivement.

  4. avril 17, 2008 2:55

    Oh tu sais, on en rigole bien des juifs (et surtout de tous les stéréotypes)
    Le juif radin :
    « Tu sais pourquoi les juifs ont un gros nez ? L’air c’est gratuit. »
    L’arabe voleur :
    « Tu sais pourquoi faut jamais rire quad tu vois un arabe sur une mobilette ? C’est peut-être la tienne. »
    Le belge con :
    Bon la y’en a tellement ^^
    Le suisse lent, le grecque homo, les blondes belges, euhh connes ^^
    etc, etc.
    Je pense que c’est plus e ceux qui ont vraiment ses stéréotypes dans la têtes dont on se moque, et non des juifs, arabes, blondes, etc.
    Mon ex (juive) avait un peu de mal a admettre que ça la faisait rire ^^ (bon faut dire y’en a qui sont trash, et l’humour noir ne plait pas a tout le monde)
    Bref, rigolons!

  5. ouam permalink
    avril 17, 2008 2:58

    Invente le « Irakien pas Irakien » la prochaine fois.
    Bien vu la mise en perspective en tout cas.

  6. avril 17, 2008 9:08

    Est ce que ça ne vient pas aussi du fait que, petits nouveaux, vous ne saviez pas ce que deviendrait l’information, ce qui allait en être fait. Si tout le monde avait crié « Ouh ouh » à « Jew! », vous auriez su comment réagir. Là, il a fallu un travail d’adaptation, un temps pour admettre que cette distinction n’était pas une stigmatisation. Effectivement, le parallèle black est bien vu.
    Pour moi, l’un des meilleurs gag de la vérité si je mens (le seul?), c’est quand le héros raconte qu’il va avoir JJ Goldman à son mariage, parce que c’est nous chatouiller là où nous sommes de gros cons…

  7. AdA permalink
    avril 17, 2008 9:32

    Moi, ce qui me choque encore plus, c’est quand je vais dans des malls d’antiques & collectables, et qu’il y a plein d’objets avec la svatiska…. et ce sont parmi les plus demandes.
    Les Americains ont une fascination avec la Seconde Guerre Mondiale que je n’arrive pas a comprendre.

  8. Cocolastico permalink
    avril 17, 2008 10:08

    N’empêche il n’y aurait pas eu la Deuxième Guerre Mondiale, on aurait jamais vu La Grande Vadrouille….

  9. avril 17, 2008 10:22

    J’aime beaucoup ta note. Je n’avais jamais pensé à ça.

  10. Min&Fi permalink
    avril 17, 2008 1:42

    C’est la réponse à la question que tu te poses si souvent « peut-on rire (ou parler) de tout »
    Oui, mais pas avec n’importe qui.
    Note très intéressante, merci!

  11. Greg34 permalink
    avril 17, 2008 2:18

    « Peut-être parce que vous avez mis les juifs en prison pendant la guerre et que nous les avons libérés… » Oui enfin c’est pas les Français qui ont fait ça et si oui tres peu…
    Je n’aime pas ce genre de réflexion.
    Mais sinon il est intéressant ton billet comme quoi l’Amérique n’a pas un esprit SI ouvert que cela…

  12. avril 17, 2008 5:00

    un pub çà sert à réfléchir?

  13. avril 17, 2008 5:01

    un pub çà sert à réfléchir?

  14. avril 17, 2008 5:37

    C’est pour cela qu’il y autant de conflits dans le monde…Nous ne prenons pas la peine de connaitre la « sensibilité » de notre voisin et cela déclenche des heurts parfois irréversibles, voyager nous aide à mieux appréhender les différentes cultures et à mieux gérer certaines situations.

  15. avril 17, 2008 10:12

    Il ne faudrait pas trop idéaliser le côté décomplexé des Américains vis à vis des juifs. L’antisémitisme était aussi largement répandu (et l’est sans doute encore un peu…) il y a quelques décennies là-bas. Je crois qu’un écrivain comme George Steiner en parle à propos des très « smart » universités américaines juste après la seconde guerre mondiale…
    Et dans les années vingt, Henry Ford était violemment antisémite, comme d’autres de ses compatriotes.

  16. avril 18, 2008 12:40

    Intéressant en effet… je n’aurais pas été mal à l’aise du tout à ta place. Par contre, j’aurais été effectivement mal à l’aise si tu essayais de changer la couleur de ta peau pour un petit skit.
    Je crois que cela a quelque chose à avoir avec le fait que les juifs ne sont pas aussi séparés de la reste de la communauté aux E-U. Ils sont tout à fait intégrés… je dois avoir 4 ou 5 amis juifs mais je ne remarque jamais la différence et je ne passe jamais mon temps à y réfléchir. Il me semble qu’à Paris la communauté juive est beaucoup plus « définie » si tu veux.
    Ceci dit, on a de l’anti-sémitisme partout. 😦

  17. avril 18, 2008 10:27

    Excellente note, mon grand…
    Putain, tu me manques!

  18. avril 18, 2008 11:02

    J’aime beaucoup cette note, et bravo pour avoir du recul quand t’es bourré. Et bravo pour la réponse très marrante de l’américain.
    Alicia l’américaine : il me semble que si à Paris la communauté est plus « définie » c’est peut-être parce qu’aux US ce sont des ashkénazes (Europe de l’est : intellos, prises de têtes, névrosés, blonds, woody allen)et ici on a surtout des sépharades (bruns, bruyants, accent pied noir, la vie dma mère, bling bling, Gad Elmaleh)… évidemment je caricature mais je peux me permettre je suis les 2.
    Il y aune vraie différence culturelle : les juifs d’Europe de l’est ont historiquement développé une culture d’intégration et de profil bas que les juifs d’Afrique du nord ont rejetée.
    En gros, hein, évidemment y’a des nuances mais je suis pas historienne non plus.

  19. avril 18, 2008 12:50

    Tony Curtis à Paris 27 avril 2008
    L’acteur légendaire invite ses fans à le rencontrer le dimanche 27 avril à partir de 14 heures au Marriott Rive Gauche 17 Boulevard Saint Jacques, Paris 14eme (metro Glacier) pour un après-midi cinéphile.
    Au programme, la projection du documentaire Jill et Tony Curtis, qui suit l’acteur américain et sa femme tourné en octobre dernier entre Las Vegas, Los Angeles et l’Utah, suivie du film de Billy Wilder, Certains l’aiment chaud, dans lequel Tony Curtis partage l’affiche avec Jack Lemon et Marilyn Monroe.
    Tony Curtis a marqué l’histoire de la télévision au côté de Roger Moore dans la série culte Amicalement vôtre. Il a aussi tourné dans plus d’une centaine de films, dont Spartacus, Le Grand Chantage, Trapèze, La Grande Course autour du monde, L’Etrangleur de Boston…
    Tony Curtis vit aujourd’hui à Las Vegas où il s’adonne à sa passion, la peinture. Il a également ouvert avec sa femme un refuge pour chevaux.
    Reservation à l’avance : 20 euros. Tel : 01 40 16 05 35 entre 10 h et 19 h
    Billets sur place 25 euros.
    Le prix d’entrée comprend les projections et des rafraîchissements offerts au public. Les bénéfices seront reversés au refuge que Tony et sa femme ont ouvert près de Las Vegas.

  20. Charlie Echo permalink
    avril 18, 2008 3:07

    Gaucher ou droitier ?
    Blond ou brun ?
    Superstitieux ou pas ?
    Croyant ou athé ?
    Juif ou pas juif ?
    Jeune ou vieux ?
    Homo ou hétéro ?
    Bordeaux ou Bourgogne ?
    Végétarien ou pas ?
    En mêlant des faits, des goûts, des croyances, on voit que certains nous choquent et d’autres pas.
    Tant que certains gouts / croyances nous choquent, c’est qu’il y a discrimination.
    Quand « être juif » sera aussi naturel et affichable que « être superstitieux », on pourra dire que la discrimination aura disparu.

  21. avril 19, 2008 1:28

    Tiens, ça me rappelle quelquechose… Aujourd’hui, sur France Inter et ailleurs, on célébrait le 20ème anniversaire de la mort de Pierre Desproges: « On peut rire de tout mais pas avec tout le monde ».
    http://www.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php?ev_id=383

  22. Laurent BOBIN permalink
    avril 20, 2008 10:27

    Bonjour Vivin,
    J’étais des chanceux étudiants de l’ISC Paris que tu as eu la gentillesse de recevoir pour une prez Seesmic, la semaine dernière à SF. De notre voyage d’étude Esat et West Coast, j’ai réalisé ce petit film http://fr.youtube.com/watch?v=O2uo2uZLHxY dans lequel tu apparais. Je te le soumets, car si pour une raison quelconque tu ne souhaitais pas t’y voir, j’en modifierais le montage. Merci de ton retour, avec nos remerciements renouvelés, et cdlt.
    Laurent BOBIN.
    mail to : laurentbobin.paris@gmail.com

  23. avril 20, 2008 10:42

    Bonjour Vinvin,
    Je faisais partie des heureux étudiants ISC PAris que tu as bien voulu recevoir, la semaine dernière, pour une prez Seesmic. De notre voyage d’étude j’ai tiré ce petit film sans prétention http://fr.youtube.com/watch?v=O2uo2uZLHxY et dans lequel tu apparais. Si pour une raison ou pour une autre, tu souhaitais ne pas t’y voir, j’en referai illico le montage, of course.
    Merci de ton retour, et de ton accueil chez vous.
    Bien cordialement,
    Laurent Bobin.
    mail to : laurentbobin.paris@gmail.com

  24. avril 25, 2008 10:51

    C’est ce qui s’appelle « le choc des cultures » !

  25. avril 25, 2008 1:09

    C’est amusant puisque j’ai vécu une expérience similaire à Londres… Perdue dans une quartier où se promenaient en effet beaucoup d’hommes arborant des kippas, je m’arrête dans une petite échoppe pour demander mon chemin et le shopkeeper me répond : « ask a jew outside ».
    J’avoue lui avoir fait répéter 3 fois tellement cela m’avait choqué…
    Comme quoi… C’était il y a 3 ans mais j’avoue ne toujours pas m’y faire…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :