Skip to content

L’avenir du web ? La réputation !

août 6, 2008

J’en suis de plus en plus convaincu, et bien sûr je ne suis pas le seul.
Dans cet immense brouhaha, peuplé d’autant de dérives que d’individus, seule la réputation nous permettra de nous y retrouver. Exemple : j’ai demandé ce matin des conseils pour l’achat de mon prochain téléphone portable. J’ai eu 24 commentaires, provenant de 20 de mes socialamis. C’est vachement bien 20 réponses. Imaginez qu’à chacun de vos achats vous ayez une vingtaine de personnes qui vous donnent leur avis… C’est bien, mais c’est beaucoup. Comment je fais moi ?

Est-ce que le conseil de Simon Robic est plus pertinent que celui de Guillaume Alonso, Mikiane ou Vonric ? Ferais-je plus confiance à ceux que j’ai déjà rencontré en Real Life ? Est-ce qu’avoir partagé des quesadillas avec sblabla à Austin rend son conseil téléphonique pertinent ? Et Largentula, Xav et Giant Panda ? Et tous les autres ? Sans parler de celui-ci que je ne connais pas et dont le conseil est peut-être le plus malin parce qu’il est journalise specialisé 3G et que je ne le savais pas…

Saint
Comment mettre au point cette réputation ? Cette petite auréole qui vous accompagnerait sur le web et qui engrangerait votre crédibilité ? Avec un algorythme qui prendrait en compte des dizaines d’entrées, de l’ancienneté au nombre de visites sur votre blog en passant par le CV et les discussions auxquelles vous participez. Un tracking permanent (et volontaire) de votre identité, comme dans la vraie vie (si, si, nous sommes toujours poursuivis par notre passé, notre image, nos compétences, nos faits d’armes, nos erreurs…).

Science fiction ?

En attendant, pour mon téléphone, j’hésite à mort. Et je viens de découvrir que Sprint, mon opérateur, n’est pas E71 Friendly… A élucider.

Publicités
13 commentaires leave one →
  1. août 6, 2008 6:53

    Agree on this one.
    L’avenir du web c’est le track record, l’historique.
    et le corollaire : le partage de revenu pour les « bons track recorded »
    Ce serait normal que celui qui t’as donné le meilleur conseil d’achat soit récompensé d’une manière ou d’une autre…
    On y arrivera tout doucement, ça va prendre du temps, mais c’est inéluctable.
    🙂

  2. août 6, 2008 7:00

    Deja, avant meme de parler de reputation, il faut avoir la certification de ton identite numerique. En gros, etre certain que le gars qui va te repondre est bien celui qu’il dit etre. Pour cela MyID.is est un projet tres interessant.
    Ensuite, l’idee que tu soumets ici est a mi-chemin entre un Action Stream, comme Friendfeed par exemple, et une requete Google lancee sur le pseudo en question. Au-dessus, il faudrait encore rajouter la couche de validation par tes amis de ta capacite dans tel ou tel domaine.
    Au final, je pense que cela peut etre interessant, mais imagine l’usine a gaz a mettre en place et la complexite du message pour inciter le gars a s’inscrire.
    Maintenant, si ca existe deja, je veux bien tester. 🙂

  3. août 6, 2008 7:01

    elle me fait peur quand même, ton histoire de réputation. Parce qu’au bout d’un moment, la réputation augmentant, tu prends pour argent comptant sur base de cette réputation et plus sur les faits. Je trouve ça terrifiant.

  4. août 6, 2008 7:08

    Il y a un outil qui se rapproche de cela et qui est encore en beta : TrendyBuzz… Faut demander à Fabien Grenier, que tu connais, une démo…

  5. août 6, 2008 8:06

    Tu tombes bien ! Depuis que tu habites SFO, tu habites à quelques blocks d’une charmante canadienne se nommant Tara Hunt, grande papesse de la Réputation Numérique (ce que Cory Doctorow appelle joliment le « Whuffie »). En attendant de la croiser à un pince-fesse techcrunchien, tu peux lire son excellent billet, frais du jour. Ici : http://www.horsepigcow.com/2008/08/05/you-cant-eat-whuffie-but-its-getting-harder-to-eat-without-it

  6. La mouche du coche permalink
    août 6, 2008 8:54

    Cette note qui ne semble rien pour nous doit être très importante pour Vinvin : la réputation (ou la notation).
    Cette dernière le hante véritablement, puisqu’elle est présente jusque dans son nom (vingt sur vingt) et témoigne d’une expérience passée dont il faudra bien qu’il nous parle un jour.
    Il a sans doute quitté la France pour cela : échapper à une évaluation malheureuse qui traine dans sa tête comme une malle au milieu d’une pièce, et dont il est sûr que nous voudrions lui faire porter le chapeau (d’âne) sans s’apercevoir (sans vouloir admettre) qu’il fait les meilleures notes, les mieux écrites et les plus vivantes du web.
    Mais l’oeil était dans la tombe et regardait Caïn. Et même en Amérique il continue d’y penser en nous invitant presque à créer un horrible logiciel auquel nous ne songeons nullement, pour donner des auréoles et des bons points.
    Vinvin, on t’aime, laisse allez (let it be).

  7. août 6, 2008 9:03

    C’est pour cela que la notion d’influence c’est du bullshit. Il y a des experts, des passionnés et des gens qui ont des avis. Lesquels sont les plus légitimes pour te donner la meilleure réponse ? Aucun, chacun aura sa vision qui est totalement différente de celle des autres. Sans parler des fanatiques (Apple fans par exemple).
    Bref, ressort ton Nokia 7710, il faut tout ce que tu veux « assez bien ».

  8. août 6, 2008 10:19

    pour le be-bop, laisse tomber, je viens d’apprendre que ce n’était plus commercialisé (tout comme le tamtam et tatoo…)

  9. août 6, 2008 11:51

    Pourquoi tout ça, si tu veux parler à quelqu’un, bin tu vas le voir.

  10. anonyme permalink
    août 6, 2008 3:22

    Sans compter que sur Internet, on est ce que l’on dit ou ce que l’on montre, plus que ce que l’on fait (ailleurs et en dehors de toute publicité)
    Il faut développer le réseau qui nous cautionnera en tant que personne ‘ »écoutable ». Un réseau qui fera écho de notre appartenance au groupe. Du marketing permanent de la personne et un épuisant travail de RP pour remplacer ce qui était la caution du rédacteur en chef dans un journal ou à la Télé, ou de l’éditeur pour un livre.
    Ainsi, l’anonymat de mon pseudo enlève toute crédibilité à ce que je peux écrire, et ceci, avant même que le commentaire ne soit lu.
    (… Trop compliquées, ces histoires d’influence et de réputation qui aliènent ma liberté)

  11. août 6, 2008 4:01

    j’ai comme l’impression que je suis mal barré…

  12. ouam permalink
    août 6, 2008 11:30

    Mais alors tous les gens qui t’ont vu faire le zigoto avec des chemises plus improbables les unes que les autres pendant toutes ces années ils ne prendront jamais tes conseils sur le web pour argent comptant ???

  13. août 20, 2008 1:23

    A double tranchant quand même… j’invoque @fred2baro! =D

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :