Skip to content

Merci

septembre 4, 2008

C’est compliqué l’Internet, ces relations qu’on noue sans les voir venir, ces échanges que l’on vit dont on ne sait s’ils sont profonds, sincères ou fabriqués. Et bien ça m’est égal. Mon blog, cette dernière semaine, m’a été d’un grand soutien. Quand j’ai écrit ma note d’avant, le marque pages, j’ai désactivé les commentaires pendant les 5 premières minutes, me disant que je ne serais pas prêt à tout lire, tout entendre. J’ai pensé que j’avais besoin d’écrire plus que de lire. Mais non. J’ai soudain senti le vide et me suis dit que c’etait stupide. Que cela faisait quatre ans, jours pour jours, que je partageais pratiquement tout avec le monde entier, et que je n’allais donc pas arrêter le jour où j’en avais le plus besoin. Et j’ai bien fait, car les commentaires, les e-mails et les vidéos que j’ai reçues ont ponctué mon chemin de croix d’une dose d’énergie exceptionnelle, je pèse mes mots. Le sentiment de faire partie d’un tout, la découverte des autres drames, les petits mots qui touchent, cela fait du bien. Du bien.

La cérémonie a eu lieu, les amis et la famille sont repartis. La vie va reprendre et nous allons rire à nouveau, mais je sais que vous savez, et vous savez que je sais. Ce lien est désormais indélébile et nous allons vivre avec.  Encore mille fois merci, je n’oublierai pas.
Pour passer la pilule, un petit air de musique que j’ai peut-etre, par mégarde, déjà posté mais vous ne m’en voudrez pas ;-).

Publicités
23 commentaires leave one →
  1. septembre 4, 2008 5:50

    Tu peux le poster autant de fois que tu le veux. C’est grand. Cela te va.

  2. septembre 4, 2008 6:27

    je ne sais pas trop quoi dire, je suis émue, je viens de lire la note précédente … bon courage, j’espère que c’est ce qu’il faut dire !

  3. septembre 4, 2008 6:28

    je ne sais pas trop quoi dire, je suis émue, je viens de lire la note précédente … bon courage, j’espère que c’est ce qu’il faut dire !

  4. septembre 4, 2008 6:28

    C’est bien L’Internet finalement.
    C’est vrai qu’à force de suivre un blog presque tous les jours depuis maintenant plusieurs années, on a un peu l’impression que son auteur fait « partie de sa propre vie »…
    Bien cordialement.

  5. septembre 4, 2008 6:28

    je ne sais pas trop quoi dire, je suis émue, je viens de lire la note précédente … bon courage, j’espère que c’est ce qu’il faut dire !

  6. JMV permalink
    septembre 4, 2008 6:47

    Bon alors tu le rencontre quand Clint ?

  7. septembre 4, 2008 9:14

    Très belle musique pleine d’émotion pour t’accompagner dans cette épreuve. Je te souhaite tout le courage qu’il faut pour faire face à ce genre de choses que l’on sait qu’elles doivent arriver, mais auxquelles l’on n’est pourtant jamais vraiment préparés.

  8. septembre 4, 2008 10:08

    On s’attache n’est ce pas?

  9. septembre 4, 2008 11:08

    Merci à toi Vinvin, tu ne te rendras jamais compte le bien que tu peux nous faire.

  10. septembre 4, 2008 11:48

    Comme Tac Tac.
    Merci pour la vidéo, j’avais les yeux un peu secs, c’est réglé… 😉

  11. sandiet permalink
    septembre 5, 2008 10:04

    Les cimetières disparaissent, les collines demeurent…
    http://maps.google.fr/maps?ll=41.983275,-3.3516033&z=13&t=h&hl=fr

  12. diablotine permalink
    septembre 5, 2008 4:41

    L’oiseau s’est envolé dans l’immensité du ciel et n’est plus qu’un petit point à l’infini. Mais il reste, planant au-dessus de la terre.

  13. Alain permalink
    septembre 5, 2008 4:47

    Rien ne meurt, tout est vivant.
    Bon courage à toi la-bas …..

  14. septembre 5, 2008 7:13

    Je m’en veux que ce soit de mon commentaire (un peu naze) ou du fait de ne pas t’avoir adresser un message plus personnel mais je suis rassuré de voir que tu as été accompagné dans ce chemin.
    Je crois comme je l’ai lu dans l’un de tes commentaires que ton père te préférais heureux et tout sourire, c’est ainsi que tu le respectera au mieux !

  15. Antoinelr permalink
    septembre 5, 2008 9:54

    Je repense tellement à cette église Mormonne d’une blancheur inhabituelle….
    L’ombre ne parle pas, elle est juste là. Juste. Là.
    Je ne suis qu’un octet invisible, souvent par là. Je ne commente pas. Mais là.
    L’ombre est chinoise + 1. Et tant d’autres par delà moi.
    Tu le reverras encore longtemps dans l’entrebaillement de cette porte. Il sera là. C’est l’empreinte de tes pas, de ta vie.
    On avait encore tellement de choses à leur dire…
    Avec toi.

  16. Angelique permalink
    septembre 6, 2008 12:10

    Je n’avais pas voulu poster sur le précédent…Et je me demande finalement si celui ci est utile…mais tout ce que j’avais à t’offrir c’est l’histoire de la grenouille à grande bouche que tu connais déjà alors….
    Bref juste un message maladroit pour dire…d’affreuses banalités…
    Au plaisir de te lire toujours.

  17. septembre 7, 2008 12:37

    Je connais ta souffrance, j’ai perdu mon père il y a deux ans, il avait 70 ans, j’en avais 35. Au repas de famille une tante m’a rappelé que tous les hommes de la famille étaient partis au même âge de la même façon, sauf ceux que les guerres avaient fauché. Je me suis dis que j’avais fait la moitié du chemin. Alors depuis je ne vois pas la route de la même façon… Courage mec. Fabrice

  18. ouam permalink
    septembre 7, 2008 3:04

    « Le monde se divise en deux catégories: ceux qui tiennent un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi tu creuses. »
    C’est peut être le moment de reprendre ta quête ?

  19. septembre 8, 2008 10:13

    Merci pour la musique et votre Blog est très sympa 🙂

  20. septembre 8, 2008 10:14

    Merci pour la musique et votre Blog est très sympa 🙂

  21. septembre 8, 2008 10:14

    Merci pour la musique et votre Blog est très sympa 🙂

  22. septembre 9, 2008 11:32

    Pfffiou, pas facile hein ? J’ai rien pu dire, juste penser à toi. Encore. Bonne suite

  23. septembre 14, 2008 9:41

    Ecouter cette musique et vous lire en même temps donne des frissons !
    Trés émouvant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :