Skip to content

Tu es ver de terre et sur ce ver de terre…

novembre 17, 2008

Je l’ai peut-être déjà dit, mais le Bio aux Etats-Unis, c’est "l’organic".
Tout est organic. Si tu manges pas organic, tu es voué à une mort atroce. Je me souviens avoir evoqué le déodorant organic qui fait sentir mauvais des dessous de bras, mais qui fait sentir mauvais en respectant le global warming. L’autre jour j’ai même eu un teinturier organic. Moi je croyais qu’il était juste Chinois, mais non, il était organic m’a-t-on dit. Organic, c’est garanti sans Roundup ni vache folle.
La Mère Lachaise est complètement accroc et vient de remplacer tous les bons produits de mon enfance par des génériques organics qui sentent le tofu et la graine de militant pour la Paix. Finis les Frosties qui tuent des enfants, voici les chaipakoi organic qui donnent envie de se pendre avec du chanvre (à coucher). En croisade contre les pesticides, accompagnée de son amie qui fait du reiki (et va me reikifier un de ces jours, j’ai hâte😉, est allée dans un gros salon du green style of life. Sans moi, rassurez-vous, je suis encore trop cynique parait-il, à cause de mes chakras de morue qui ne sont pas alignés en Vénus, ou un truc dans le genre…
Bon, elles sont revenues un peu déçues. Pas de grosse révolution, en dehors de cette dame qui voulait leur proposer un lavement purifiant. Non merci ont-elles répondu. Surtout devant tout le monde sur le stand… (on me dit que non, c’est sur rendez-vous. Cela me rassure…).
Elles ont tout de même ramené un prospectus qui me met en joie, et je vous le soumets dans mon immense générosité écologique. Le cercueil organic ! Le cercueil vert. On aurait dit qu’il avait été conçu pour l’Inspecteur Derick. Sans déconner. Le Caskit (marque deposée), vous permet de vous décomposer en harmonie avec le sol. Vous serez digérés en toute impunité, pas de poignées métalliques ni de matières nocives. Un compost à taille humaine ! Notez que les fleurs sur le dessus sont en plastique. Ha ha ha, non je rigole. Tout est du pur jus de nature ! Voilà, je vous laisse méditer. Peut-être certains d’entre vous trouveront-ils l’idée chatoyante. N’hésitez pas a me demander… Je vous livrerai un échantillon.

Wovenorganic

20 commentaires leave one →
  1. Pomka permalink
    novembre 17, 2008 10:04

    Merci Vinvin pour ces posts « so refreshing »!😉

  2. novembre 17, 2008 10:07

    En Europe, on a le bio et moi aussi je ne jure que par le bio mais il faut faire le tri !
    Il y a des trucs dégueulasses à manger et d’autres produits que tu n’as pas connu dans ton enfance mais que, j’en suis certaine, tu apprécieras aujourd’hui !
    Si on est bio à fond alors on est pour l’incinération car pour faire les cercueils en bois il faut tuer des arbres !…
    Enfin, un conseil, si je peux me permettre. Ne fais surtout pas de reiki. C’est de la saloperie, ça va te bousiller tes chakras et surtout ton équilibre, qui nous est si précieux, à nous, tes chers lecteurs(rices)!
    C’est ça qui est nul avec le bio, c’est que ça attire un tas de trucs new ages hyper dangereux.
    Le principe: ne jamais faire des choses qui ne touchent pas le corps (genre les mains à 5 cm) avec un type qui te dit qu’il capte les énergies !
    Tu veux des sensations spaces: fais du yoga (la charrue, la chandelle !) ou du shiatsu !
    Ommmmmmmmmmmmmm
    SophieK

  3. novembre 17, 2008 11:25

    HAHAHA
    Grâce au bio, tu meurs quand même, mais en bonne santé !

  4. novembre 17, 2008 1:20

    Les problème des salons bio effectivement, c’est qu’ils ne sont pas ouverts seulement à l’écologie pure et simple mais aussi aux techniques new age de mes couilles, ce qui dessert en la décrédibilisant la cause de départ…
    C’est difficile de promouvoir l’écologie avec toutes les conneries qui circulent à ce sujet, et pourtant, il y a des tas de choses sérieuses et simples et importantes dans ce domaine… Le reiki et les steaks de soja n’ayant pas forcément grand-chose à voir avec.
    En l’occurence, pour les cercueils bio, l’idée n’est pas totalement stupide : souvenez-vous du personnage de Lisa dans Six feet under ! On a en effet tendance à recouvrir les cercueils de vernis antifongiques, entre autres (pour retarder quoi ? l’éternité ?) qui empoisonnent la terre, l’eau qui passe dans cette terre et rejoint les nappes phréatiques où l’on pompe notre eau potable… Evidemment, en comparaison des cultures avec pesticides et autres engrais de synthèse, cette pollution-là est sans doute moindre, mais le problème mérite tout de même d’être soulevé puisque jusqu’à présent et sauf contre-ordre divin, nous serons tous concernés tôt ou tard…

  5. novembre 17, 2008 2:16

    On tiens le bambou avec ce cercueil bio!
    Ce post est total planant, y a pu qu’à demander à Msieur Resse de nous trouver une petite musique de chanvre…
    (Je récuse ces calembours affreux, tout ça est de ta faute!)

  6. novembre 17, 2008 2:18

    On tient… (et merde, je vais me repayer la chaktchaka…la tchatcha… la tchaktchak…
    le code anti-robot.)

  7. novembre 17, 2008 3:46

    Ben quoi ?? le chêne massif c’est pas organic ?

  8. novembre 17, 2008 5:16

    a san francisco le mois dernier, j’ai vécu une expérience vivante intéressante : j’ai mangé dans un raw restaurant. organic, bio, baba cool attitude (c’était à berkeley), le concept : ne manger que du green (pas de viande, pas d’oeufs, ni de poissons, et que du cru. les serveuses étaient super zen, l’ambiance très cool, j’ai trouvé l’idée plus intéressante que son application. La pizza crue bôf…
    Dans le même ordred ‘idée il parait que c’est devenu compliqué de faire des diners chez soi en Californie car souvent les convives ont des contraintes alimentaires : allergies, végétariens, régimes en tous genres… Et que de toutes façons les aliments sont tellement modifiés / conservés, aux US qu’en bon européen, on finit bio. C’est vrai ça ?

  9. Marion permalink
    novembre 17, 2008 6:42

    Et de primero, il n’y a aucun stand de spriritualité dans le SF Green Festival,
    et de deuzio, si tu veux te transformer en Vinvin musqué à oreilles frisées, continue à manger de la nourriture industrielle,
    et de tercero, je suis un peu déçue que tu ne t’étendes pas davantage sur ce que tu appelles pudiquement un « lavement purifiant » et qui est un Colonic total Cleanse….

  10. novembre 17, 2008 7:48

    du reiki oui mais un verre de raki!
    sinon « les organics » le développement durable est un business mais aussi un vrai changement de mentalité… pour son environnement.
    on peut rire aussi avec la luminothérapie! il existe plein d’arnaques à voir, à bronzer!
    bonne journée je ne sais quelle heure il est chez vous à sf – tu devrais mettre l’heure de chez vous sur ce blog

  11. ouam permalink
    novembre 17, 2008 8:26

    Le bambou pour passer au four c’est parfait, économique et ça ne détruit pas de forêts. Je vote pour.
    Le lavement ils se le gardent.

  12. novembre 18, 2008 3:29

    Excellent !!!

  13. lôtre permalink
    novembre 18, 2008 10:16

    J’y croyais pas, mais il y a une quinzaine d’années j’ai vécu une expérience surnaturelle au cours d’une soirée avec une Berlinoise qui a voulu me donner un cours de reiki dans un club de vacance aux Baléares (je pourrais facilement me prendre pour magneto maintenant ) . Je ne crois toujours pas à l’habillage mystico-nature qui est fait autour mais le principe de la force magnétique pour soigner ne m’est pas indifférent. Cela dit, quand on sait que des magnétiseur arrivent à « momifier » des saucissons sec juste en passant leurs mains dessus . Je me demande si quelqu’un qui serait un peu mou du genou ne se retrouverai pas avec une jambe de bois , après quelques séances de reiki.

  14. novembre 18, 2008 11:13

    Moi je me suis carrément laissé avoir avec cette histoire d’organic.J’ai mis un certain temps à comprendre que ça voulait dire bio. Mais le bio n’est pas la panacée. Par exemple, les maisons construites avec du torchis de chanvre, c’est le dernier truc à la mode, eh bien ça flambe comme une torche. Aucune inertie au feu. La nature est une marâtre, ne l’oublions jamais.

  15. novembre 19, 2008 6:37

    Bonsoir ,
    En passant chez Fanette , j’ai cliqué , et me voilà posée sur un texte organic , hygiénique , mais non pathétique …
    J’ai franchement adoré , et je pense que je reviendrais …
    Bonne soirée

  16. novembre 20, 2008 8:39

    Ils sont fous ses américains… ON comprend mieux parfois pourquoi on ne les comprends pas! Pas les mêmes valeurs et surtout pas la même culture.

  17. novembre 20, 2008 9:48

    J’adore le nom du cercueil : Ecoffin…
    Les mecs, ils ont pensé à tout….

  18. novembre 20, 2008 1:48

    Merci… je veux me décomposer comme ça.On garnira la boîte ave du satin vert… mais un sac poubelle bio dégradable (vert bien sûr) fera aussi l’affaire!

  19. novembre 20, 2008 1:49

    Merci… je veux me décomposer comme ça.On garnira la boîte ave du satin vert… mais un sac poubelle bio dégradable (vert bien sûr) fera aussi l’affaire!

  20. ennorab permalink
    décembre 5, 2008 3:01

    Dis est-ce que ça coûte cher ce cercueil bio ? J’envisage mais je ne voudrais pas me mettre sur la paille !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :