Skip to content

L’homme est un réseau pensant

février 19, 2009

J'aurai tenu
quarante jours. Mais fichtre que cela fait du bien. Un vrai sevrage à
la Pascal, histoire de tourner autour du Doute, le triturer,
l'observer, le laisser aller et revenir comme un labrador sur la plage
de la Baule. Bloguer ou ne pas bloguer, telle était la question. Je
finissais, dans l'ancien temps, à ne plus savoir pourquoi je postais.
J'en avais fait une obligation, je suis sûr que vous voyez ce que je
veux dire.

Je préviens ceux qui voudraient essayer, quand on arrête de bloguer, on traverse plusieurs étapes.
D'abord on sent une immense sensation de libération. Comme un retour
aux sources. On se croirait au bord d'une rivière enfantine à faire
voguer des bateaux de branches en croquant des saucisses. Comme un
grand souffle, un regard qui s'élève vers le ciel et se remet à donner
aux nuages une forme ou un caractère. On se demande comment on a pu
passer autant de temps tourné vers son écran quand, là, juste sous nos
yeux, la nature explose de mille couleurs aux parfums sonores. "Ai-je
donc été si sot ?"
, se dit-on, trop heureux de s'observer le nombril
enfin libéré de son cordon numérique.

Puis soudain le doute revient, mais dans l'autre sens. Une fois bien
observée la nature chattoyante aux mille couleurs, on ressent comme des
picotis dans tout le corps parce que bon, ok, ça va cinq minutes. "Feng
shui pas de bois"
, comme dit un jour le bonze avant de couler dans la
baie de Tokyo. On se rappelle ce fameux besoin de s'exprimer que l'on
clamait haut et fort à sa famille et ses amis depuis presque 5 ans. Bah
oui, comprenez-moi m'ssieurs dames, je suis un "digital native" comme
ils disent sur NHK. Baigné dans le réseau, j'ai le cortex en ébullition
à la simple découverte d'un nouveau bon blog, d'un buzz original, d'un
scandale dans les conditions générales d'utilisation, d'une vidéo
montrant un grossier zombie parler de montres en or, d'un article assassin ou
émouvant, d'une pétition internationale, d'un nouveau service qui tue,
d'une appli qui déchire, etc, etc, etc. J'y peux rien, je suis foutu.
Attention, j'aime aussi aller au Musée ou observer la mer en silence,
mais uniquement si c'est bloguable.

"C'est bloguable !". Voilà le problème, cela fait plus de quatre
ans que, insidieusement, tout ce que je vis, lis, vois, découvre, passe
au travers du filtre bloguesque. Est-ce que cette anecdote est
partageable ? A-t-elle un intérêt pour quelqu'un ? On ne vit plus les
choses comme avant, on devient une sorte de micro-reporter de son
univers, Prix Pulitzer de l'éphémère.

Demandez à un grand reporter en vacances en Malaisie d'oublier ses
réflexes. De ne pas observer, photographier, de ne pas interroger le
monde qui l'entoure et "reporter" ce qu'il a vu. Pareil pour moi.
Demandez-moi de bouger, voir mes enfants grandir, traverser des
épreuves, faire des gaffes savoureuses, sans pouvoir les observer ni
les déformer à souhait pour les rendre partageables ? Je n'y arrive pas,
c'est trop dur.

Car j'ai découvert une chose, ce n'est pas tant m'exprimer que je
recherche à travers le blog (c'est ce que je croyais), c'est partager.
Si c'était juste m'exprimer, j'écrirais un livre dans le silence de ma
chambre. Non m'ssieurs dames, j'ai besoin du web comme d'une grosse
dose de perception. On sent vibrer la vie dans son Google reader. Et je
n'exagère pas. Sport, News, Tech, BD, Cinéma, Persos,… Mes flux
donnent le poul du monde et je ne peux me résoudre à ne pas en être.
Les commentaires, les Twitts, les status Facebook, les replys et autre
links forment une sorte de fil invisible qui nous relie et nous enrichit.
Au risque parfois d'une overdose de messages et d'images inutiles, mais
le risque est contrôlable.

Entre l'exil et l'excès, je choisis l'excès. On y trouve chaque jours des pépites.

Bref, je suis très heureux de reprendre possession de ce corps ! Une bonne patate bibi.

Publicités
81 commentaires leave one →
  1. février 19, 2009 7:06

    Le retour de vinvin, great.
    Une nouvelle tout à fait twittable !

  2. février 19, 2009 7:06

    Welcome home!

  3. février 19, 2009 7:07

    Love & share.

  4. février 19, 2009 7:08

    Tant que tu ne scratche pas l’historique !

  5. février 19, 2009 7:08

    welcome back ! Cool de retrouver cette fraicheur d’écriture

  6. février 19, 2009 7:08

    Mazeltov !

  7. février 19, 2009 7:09

    C’est bon de te retrouver! 😉

  8. février 19, 2009 7:10

    Je vais te dire, on peut bloguer à n’importe quel rythme. Tu peux le faire en douceur. Le plus important, c’est de ne pas s’attacher à ce qui est trop intrusif : les mails (direct ou commentaires), les tweets, etc. J’ai coupé le push sur mon iPhone et c’est déjà une grosse libération. Next step, enlever les apps pour consulter les tweets. Ca me coupe du vrai monde. Alors, ok, j’apprends en live qu’un Airbus de US Airways a landé dans l’Hudson, mais so what? A quelques minutes prêt, on ne peut rien y changer…
    Anyway, je suis suis super content de pouvoir te lire à nouveau. T’es tout de même le premier blog que j’ai mis dans ma blogroll, et je n’ai pas l’intention de t’y retirer un jour.

  9. février 19, 2009 7:13

    Merci d’avoir mis les mots pour exprimer mes pensées.
    Je ressent exactement la même chose, ce besoin de partager, et comme tu le dis, pas forcément de s’exprimer !
    Finalement peut-être que c’est normal d’avoir ce cycle, et ce besoin de couper !
    Je vois que tu parles de La Baule, si tu y reviens fait moi signe, c’est pas loin de chez moi ça 😀

  10. février 19, 2009 7:16

    « Le bonheur de vaut que s’il est partagé » 🙂

  11. février 19, 2009 7:20

    welcome a nouveau sur le web Cyrille 🙂
    encore une fois d’accord avec tes pensées vibrantes

  12. février 19, 2009 7:23

    Ah le « c’est bloguable »…
    Mais comme ça nous fait du bien à nous aussi, la blogosphère reprend un peu son équilibre.

  13. février 19, 2009 7:36

    Le pire c’est peut-être de réaliser que tu ne manques à personne, et que tu es oublié à l’instant même où tu cesses de publier. 🙂 Mais c’est le premier effet kiss cool, en effet ça permet ensuite de prendre les choses avec plus de distance, d’humilité et de légèreté… 😉

  14. février 19, 2009 7:40

    Sois le bien venu chez toi…

  15. février 19, 2009 7:43

    AMENNNN

  16. février 19, 2009 7:45

    Content de te revoir ici 😉

  17. février 19, 2009 7:45

    heureusement que tu es revenu je ne t’aurais pas découvert 😉

  18. février 19, 2009 7:46

    couler un bonze… pff
    (pareil que DamDam – fanclub spirit…)

  19. février 19, 2009 7:47

    C’est bloguable 🙂 Welcome back donc!

  20. février 19, 2009 7:56

    Et pendant ce temps là moi j’attends ton coup de fil skype 😉 Vinvin, peux mieux faire…Welcome home et bonjour america. Dring dring…

  21. février 19, 2009 7:57

    Welcome back

  22. cariboumobile à Tahiti permalink
    février 19, 2009 7:59

    Ia Orana sir Vinvin, ici sous les cocotiers nous sommes content…toute la team reprend la construction de la pirogue.
    Tu passes dans le sud Pacifique quand tu veux pour ramer avec nous. Faito ito.

  23. février 19, 2009 8:08

    Happy blogback !

  24. février 19, 2009 8:22

    Woohoo! Rev’là Misteur VinVin !
    Joli billet de retour. C’était blogable, c’est même linkable comme billet de retour !
    Welcome back home !

  25. février 19, 2009 8:55

    YAY o//

  26. février 19, 2009 9:05

    Et la femme est une rose passante ?
    Trêve de balivernes, laissons juste le plaisir de constater que toute ta vie tu n’as pas rêvé d’être une hôtesse de l’air et d’avoir les fesses en l’air, mais d’être ce blogueur rebelle et avant-gardiste qu’on apprécie à sa juste valeur ! (ça c’est de la polnaréflexion… tu sais l’autre froggie émigré au pays où il est possible d’être métis et président)
    Bref, heureuse de pouvoir (re)lire la prose vinvinienne !
    Et comme dit, ton rythme (your beat, quoi !) sera le notre ! (pas le traiteur, hein !)

  27. février 19, 2009 9:09

    Welcome back

  28. février 19, 2009 9:11

    Yes!!!!
    Génial!!
    Welcome back THE Vinvin!!!

  29. février 19, 2009 9:17

    Y a pas à dire : ça fait plaisir…. 😉

  30. février 19, 2009 9:29

    Ta note est superbe. C’est du définitif que tu nous sers là : « Si c’était juste m’exprimer, j’écrirais un livre dans le silence de ma chambre. Non m’ssieurs dames, j’ai besoin du web comme d’une grosse dose de perception. »

  31. février 19, 2009 9:39

    on va enfin retrouver des mecs marrants et intéressants qui ont marqué le web !
    Putain, une super nouvelle, enfin, j’éspère que tu vas réussir à remettre un souffle nouveau à cette blogosphère qui en a bien besoin.

  32. février 19, 2009 10:00

    Très bonne nouvelle, bravo pour la « silly walk bannière »

  33. février 19, 2009 10:03

    ouah! Princesse, you se pique fluently

  34. février 19, 2009 10:06

    Hé hé mon cochon, ravi de te lire de si bonne humeur!!! Je partage à 100% tes sensations sur tout ce grand bazar technologique ET émotionnel. La bise!

  35. matthieu permalink
    février 19, 2009 10:07

    youhou, IL est revenu !!

  36. février 19, 2009 10:14

    eh ben welcome back alors !

  37. février 19, 2009 10:32

    Enfin! Ca fait un bien fou de te lire… so good to have you back!

  38. février 19, 2009 10:59

    ouééééééé
    *lève les bras bien haut*

  39. février 19, 2009 11:27

    Note intéressante ! Je l’utiliserai pour mon cours sur Internet, afin d’illustrer cette question « pourquoi blogue t on ? » merci vinvin !

  40. février 19, 2009 11:44

    Tu cause trop bien 🙂
    Bon retour chez ton cyber toi alors !

  41. Polar Bear permalink
    février 20, 2009 12:10

    Welcome Home (Sanitarium) !

  42. lotre permalink
    février 20, 2009 12:24

    Mon cher Vinvin, je trouve votre nouvelle bannière intéressante.
    C’est, pour moi un mélange subtil entre l’homme, futile et ridicule, dans sa démarche chaotique vers un graal incertain et le héros mythique, la légende de l’Ouest( qui sort du bois ,à l’Est, où tout est nouveau), celui qui est « WANTED » et qui se cherche lui même, comme un autograal.
    Enfin, tout ça pour dire que c’est agréable de pouvoir partager à nouveau nos émotions avec vous et de sortir quelques âneries dans les commentaires à défaut d’en retrouver dans la bannière 🙂

  43. février 20, 2009 12:31

    Welcome back, Vivin.

  44. février 20, 2009 12:57

    Yeah, bon retour !
    40 jours c’était (trop) long !
    A bientôt !

  45. février 20, 2009 5:45

    C’est vrai que ça fait bien plaisir de te voir revenir (oui bon, il est 5h44 du mat’, j’ai mixé toute la nuit et j’ai une grosse gerbe qui me chatouille les molaires, donc bon, tu te contenteras de quelque chose de sincère à défaut d’être de première originalité). La bise, mec !

  46. février 20, 2009 6:03

    C’est la fête ! Vinvin is back

  47. février 20, 2009 7:29

    Alléluia!
    This is a happy day. 🙂

  48. Barbara permalink
    février 20, 2009 8:24

    À moi l’exil (bloguien blabla tout ça, j’suis plutot pour après plus d’un an et demi) à toi l’excès.
    Et c’est tant mieux.
    L’excès, j’veux dire hein.

  49. février 20, 2009 10:26

    Tu devrais vraiment, si tu ne l’as pas déjà fait, lire Le Cerveau Global de Howard Bloom.
    Ton besoin de partager répond à un besoin naturel que beaucoup d’entre nous n’ont fait que réprimer, ou que l’on a réprimé en eux, mais le fait que tu le ressentes et l’exploites est une saine source d’inspiration pour nous tous. Nous ne sommes jamais plus vivants que lorsque nous sommes interconnectés : « je ne peux me résoudre à ne pas en être » dis-tu, mais nous le pensons tous. A ceci près que nous sommes rares à nous en donner les moyens comme toi ! Alléluia Mister Vinvin et merci d’ouvrir la voie : je blogue depuis très peu, mais tu fais partie de ceux qui m’ont donné envie !

  50. février 20, 2009 10:28

    Ah..? bah ça requinque, comme ça, dès le matin (!).
    Bah tiens.

  51. février 20, 2009 10:29

    Ah bah ça requinque, comme ça, dès le matin (!)
    Bah tiens.

  52. février 20, 2009 10:30

    :-]

  53. février 20, 2009 10:46

    \o/
    (j’ai appris aujourd’hui que ce smiley représentait quelqu’un qui lève les bras, et donc est content, et donc je le mets ici)

  54. Sophiek permalink
    février 20, 2009 10:50

    Super ! Enfin une note rafraichissante à lire tous les matins !
    Tu me manquais Vinvin, plus de nouvelles de toi depuis 40 jours. Ouah, ce fut long !
    Merci !
    Bises
    Sophie K

  55. février 20, 2009 11:24

    YEEEEEEEEEEEAH you’re back ! Pour tout te dire c’est un peu toi qui m’a donné l’envie (d’avoir envie)de bloguer !

  56. février 20, 2009 12:21

    contente de pouvoir avoir de nouveau ton regard sur ce monde bizarre
    i’ve missed u

  57. février 20, 2009 3:11

    C’est exactement ça mais plus tout à fait comme avant.

  58. Sébastien Baudet permalink
    février 20, 2009 5:36

    Ohlala comme ça fait plaisir !
    Je me réjouis de pouvoir te lire à nouveau 😉
    J’espère que tes projets avancent bien…

  59. février 20, 2009 5:53

    Voilà une bonne occasion de fêter ça, et de s’en mettre plein la panse!

  60. Contre-Amiral Rougeot permalink
    février 20, 2009 6:38

    Un réseau pensant ! j’t’en foutrai !…
    Fesse-Book ! Fesse-Book ! ils n’ont que ce mot-là à la bouche ! C’EST CONSTERNANT !…
    Contre-Amiral Rougeot – commandant de la 5ème brigade des forces aéro-navales basées à Puy en Velay.

  61. bruno permalink
    février 20, 2009 7:17

    ce serait pas john cleese dans clockwise ?
    sinon content de te relire, cher exilé
    A+

  62. février 20, 2009 10:19

    Flux et reflux, l’éternel mouvement de la vie…
    Welcome back.

  63. février 21, 2009 9:50

    J’espère que tu ne portes pas de Rolex, vinvin ! Avoir déjà réussi sa vie est frustrant et la vide aussitôt… A force d’être du côté du manche, Séguéla se débrouille comme un manche pour sa propre communication. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne vais pas le plaindre.
    J’espère que tout roxe chez toi !
    🙂

  64. février 21, 2009 10:18

    Mazel tov…!

  65. car - antenne ? permalink
    février 21, 2009 11:37

    [début du 2d §]
    « quand on arrête de bloguer, on traverse plusieurs étapes »
    – Ouh la la, c’est flippant ce machin, le blog 😀 C’est p’têt’ pour ça que j’ai jamais vraiment pu commencer ;-]
    Merci aux blogueurs de… partager autant.
    Sincèrement,

  66. Lieutenant-colonel Foissard - conseiller tactique en interventions rapides aéro-portées en milieux défavorisés et humides. permalink
    février 21, 2009 12:25

    Je suis absolument de l’avis du Contre-Amiral Rougeot concernant ce post.
    Car non content d’emettre une citation manifestement PLAGIEE (d’un certain « PASCAL » dont le nom de famille ne nous est – comme par hasard – pas donné, mais que je me fais fort de découvrir), l’auteur nous livre une citation comportant une ERREUR GROSSIERE.
    EFFECTIVEMENT: la véritable citation est: « l’homme est un ROSEAU pensant », et non comme l’affirme le plagiaire de manière érronée: « un RESEAU pensant ». Constatons ici qu’une simple faute d’étourderie d’une seule lettre change tout le sens de la phrase et la cascade de reflexions qui en découlent !
    Lieutenant-colonel Foissard – commandant du 3ème RIMA de Tulle basé à Sedan – responsable des forces géo-stratégiques sol/air/mer/sol/sol/air – conseiller tactique en interventions rapides aéro-portées en milieux défavorisés et humides.

  67. e-boo permalink
    février 21, 2009 12:40

    Message de service : je ne trouve pas le flux RSS des articles.

  68. février 21, 2009 2:37

    AAAAAhhhhhhhh @Dieu merci tu es revenu 🙂
    Partager. C’est simple, hein ?

  69. février 21, 2009 5:19

    C’est beau ce que tu dis.
    Amen.
    ps: Giant Panda, prends en de la graine !

  70. Phil Jeudy permalink
    février 21, 2009 6:26

    C’est ben ma couille, vazy à fond!

  71. olivier l. permalink
    février 22, 2009 1:08

    tiens chez nous c’est clint à donf en ce moment
    http://www.rue89.com/la-bande-du-cine/2009/02/22/gran-torino-eastwood-eclaire-lamerique-sombre

  72. février 23, 2009 6:09

    Welcome back sieur 20/20 😉

  73. février 23, 2009 8:09

    Tout ceci est tellement juste… Welcome back.

  74. février 24, 2009 9:56

    Héhé! Je n’ai pas tenu 40 jours dans mon sevrage, mais j’ai traversé toutes ces étapes!
    L’intérêt d’un blog c’est la subjectivité de l’info, le filtre par lequel on la fait passer: une fois qu’on est pris au jeu c’est difficile de redevenir simple spectateur…
    Si écrire un blog c’est partager, alors lire un blog c’est rencontrer quelqu’un.
    Ravie de ton retour, et de t’avoir rencontré!

  75. février 24, 2009 4:51

    Welcome back TIntin 😉

  76. février 25, 2009 6:44

    Dingue, tu dis exactement tout haut ce que je pensais tout bas (!!?).
    Tout evenement vecu par moi passe par la case de mon cerveau « Est-ce blogable ? », et surtout « Si oui, comment ? avec quels mot ? Avec quel ton ? ». Et pour la linguiste que je suis, c’est un exercice de style tres enrichissant, quoi qu’il arrive (doute, pas le gout, tout ca quoi)… Comment partager un truc con qui m’est arrive ?
    Bon sinon, si vous passez par Van d’ici un mois, vous y verriez mon expo photo 🙂
    la bise de la Cote Ouest Canadienne

  77. février 25, 2009 1:47

    En même temps, pendant ces 40 jours, Vinvin a bien tenté une reconversion dans la banque, mais en vain. La preuve en image :
    http://www.imdb.com/media/rm900633856/nm1055302

  78. Angélique permalink
    février 26, 2009 11:56

    Le réseau plie mais ne rompt pas…
    La Fontaine
    Heureuse de te lire à nouveau.

  79. mars 1, 2009 9:19

    Bloguable ou pas ? Je suis dans la même optique !
    Quelle chance, que tu aies choisi l’excès plutôt que l’exil ! Tu nous aurais manqué ! Un jour, je prendrai le temps de réfléchir aux notes que je préfère chez toi : sans doute, les plus denses, car là tu te lâches sur ton style, qui devient foisonnant tout en ayant l’air léger, à la fois drôle et travaillé.
    Ouf ! T’es là ! Un peu loin mais encore un peu français… C’est plaisant.

  80. mars 2, 2009 8:28

    C’est marrant, j’ai déjà vécu ce genre de sentiments en faisant des pauses blog. Ca veut dire qu’on est contraint de bloguer à vie ? J’avais pas pensé à ça, tout d’un coup, ça fait peur.

  81. Irish permalink
    mars 3, 2009 1:33

    Je passais par hasard pour voir si t’étais revenu…. et ….t’es revenu! Bien contente!! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :