Skip to content

« Off Air » #002, à propos d’OrelSan…

mars 26, 2009

Le deuxième épisode de Off Air parle de ce jeune rapeur, OrelSan, qui monte et fait parler de lui avec sa chanson qui fleure bon le Brassens ou le Ferré… "Sale pute". Tout un programme…

Pour ceux qui m'ont demandé, voici donc le petit widget dans la colonne à droite, qui intègre le dernier show réactualisé automatiquement. N'hésitez pas si vous voulez le rajouter sur votre blog ou votre site, c'est cadeau ça me fait plaisir. Le code est en bas à gauche sur Hellotipi.Tv !

(Pour ceux qui ont posté le show hier, titrant sur Hadopi ou Albanel dans leurs posts (et je les remercie de tout coeur), vous constaterez avec surprise que le nouvel épisode a remplacé le premier dans le player de votre post. Si vous voulez garder la coherence du truc, il faudrait exceptionnellement aller rechercher un autre code embed de l'episode numéro 1 sur Youtube, ou Vimeo, ou Dailymotion ou Blip. Comme vous le voyez, on s'organise ; et je vous prie de m'excuser…)

Advertisements
31 commentaires leave one →
  1. mars 26, 2009 9:45

    en deux épisodes, c’est deja devenu un must, ces minutes nécessaires…
    et ravie de t’avoir eu (vu) au bout de la longue table hier soir 😉

  2. mars 26, 2009 9:50

    belle découverte …
    j’en ai pris un au hasard sur DM, je n’arrive pas à me convaincre qu’il y a la moindre trace de second degré…
    http://www.dailymotion.com/video/x2gmp8_orelsan-jaime-pas-la-saint-valentin_videogames

  3. mars 26, 2009 10:28

    Je trouve franchement que Changement est plutôt bien vu. Vachement bien vu, en fait. Même si il n faut pas faire une généralité des paroles, mon cher Cyrille 🙂
    StValentin m’a fait mourir de rire, j’ai bien vu le second degré trash.
    Par contre Sale p*te je mets le véto, c’est proprement insupportable comme esprit.
    Avis modéré, donc.

  4. mars 26, 2009 10:59

    Joue ce soir à Roubaix

  5. nouhema permalink
    mars 26, 2009 11:22

    chapeau bas, blog master !!
    Moi aussi, j’ai voulu faire une chronique s/ OrelSan dans ma fenêtre à moi, et je ne savais pas par quel bout le prendre (expression de circonstance, à écouter le bonhomme…). Et là, toi, perso, tu as fais très fort. C’était exactement ce que j’aurai voulu faire (dire).
    voila, c’est dit.
    cordialement
    nouchema

  6. mars 26, 2009 11:51

    Moi non plus, je ne vois aucun message au second degré, et encore moins de Brassens ou de Ferré. J’ai réagi sur son dernier clip, regardé les autres, lu les paroles…. Et j’ai perdu mon humour pour en parler.
    Ta vidéo m’a fait sourire, c’est déjà ça, c’est nécessaire
    Parce je n’arrive pas à le prendre sous cet angle.

  7. mars 26, 2009 12:20

    Bon format en durée, simplicité… Nickel mec! Faut que tu mettes un flux RSS iTunes pour qu’on puisse suivre ça dans nos iPhone le matin !

  8. mars 26, 2009 1:38

    mince, je fais parti des couillons qui ont titré comme il ne fallait pas…

  9. mars 26, 2009 1:49

    Ouffff, « mâle aux oreilles » qu’il aurait dû s’appeler. C’est un réfugié du FMI (Front Misogyne International), vous connaissez ? ;o)

  10. Angélique génération goldorak permalink
    mars 26, 2009 2:17

    La fin est juste à tomber par terre..j’en ris encore! Minute j’essuie une larme…

  11. Véronique permalink
    mars 26, 2009 2:21

    Je fais virtuellement un bisou sur ta tête pas blonde. Pourquoi une telle familiarité, hmmm ? parce que, comme Miss Rainette plus haut, j’ai perdu mon humour après avoir vu/lu Orelsan. Et puis, ton clip est arrivé et, même si j’ai encore l’humour maussade, j’ai recommencé à sourire. Merci Zorro.

  12. mars 26, 2009 2:37

    MERCI, moment de bonheur
    mais gaffe quand même le dernier qui a osé critiquer les chanteurs de rap à été rangé dans la catégorie réactionnaire xénophobe par une presse passionnante et passionné
    quoi qu’il en soit 2eme essai confirmé! j’adhere

  13. mars 26, 2009 2:39

    Ouais dommage pour l’embed en effet car du coup c’est plus cohérent avec le titre de mon article et Hadopi ^^
    Sinon excellent cet épisode je crois que la session « Je te prends à mon petit poney, ce que tu veux capuchon rose » m’a achevé 😉

  14. mars 26, 2009 2:52

    Oreille Sale ne rentrera pas dans (Hello)Tipi!
    Ca sonne comme un western ou bien?
    Sinon juste BRAVO!

  15. mars 26, 2009 4:07

    +1 pour le flux,
    et sinon mieux que le premier plus ramassé, plus claquant
    plus mieux quoi (bien pronnoncer le x de mieux)
    encore merci

  16. 3eme Bureau permalink
    mars 26, 2009 4:43

    Bonjour,
    Suite aux différentes opinions récemment émises sur la chanson « Sale Pute » d’OrelSan et aux demandes et tentatives de déprogrammation d’OrelSan du Printemps de Bourges, l’artiste et son entourage souhaitent faire les précisions suivantes :
    Cette oeuvre de fiction a été créée dans des conditions très spécifiques relatives à une rupture sentimentale. Comme Orelsan le stipule dans l’introduction de sa chanson, ce texte met en scène un jeune homme qui, apprenant que sa petite amie l’a trompé, décide de noyer son chagrin et sa colère dans l’alcool. Sous influence, il se met alors derrière son ordinateur et écrit cette lettre en forme d’exutoire de la passion qui le dévore. Nous sommes alors exclusivement dans l’expression d’une pulsion que toute personne à qui ce type de mésaventure serait arrivé aurait pu être amené à ressentir dans ce genre de situation. En aucun cas ce texte n’est une lettre de menaces, une promesse de violence ou une apologie du passage à l’acte.
    Comme toute création artistique, aussi violente soit elle, cette narration ne peut et ne doit pas être sortie de son contexte.
    Conscient que cette chanson puisse heurter, OrelSan a décidé il y a quelques mois de ne pas la faire figurer dans son album ni dans ses concerts, ne souhaitant l’imposer à personne.
    Nous sommes désolés que ce texte ait pu choquer certaines personnes.
    En aucun cas OrelSan ne se pose en agresseur de la gent féminine.
    Cordialement,

  17. mars 26, 2009 5:00

    @3eme bureau: ah bah si il s’excuse alors, ça change tout…
    pauvre garçon.
    Les gens qui tabassent leurs femmes (ou leur mec) le font aussi « sous le coup de l’émotion » et sont parfois désolés. Faudrait peut-être aussi arrêter de parler d’art pour ce genre d’exutoire d’ado mal luné.
    Et je mets pas de smiley pour une fois.
    Rogntudgu!

  18. mars 26, 2009 5:09

    Très sympa cette chronique vidéo !
    @3eme Bureau « Cette oeuvre de fiction a été créée dans des conditions très spécifiques relatives à une rupture sentimentale », donc finalement cette chanson se contente d’être un plagiat assez quelconque de la très médiocre chanson « Sale connasse » (Fatal Bazooka).
    Comme on dit chez nous :
    « Je te prends où tu veux, quand tu veux, avec les Pokemon de ton choix »

  19. mars 26, 2009 5:11

    Bon, ça c’est fait 🙂
    L’esprit Vinvin est bien là (on l’avait déjà vu hier mais ça se confirme aujourd’hui).
    ndlr : « Esprit vinvin », n.m. : qui fait rire et réfléchir à la fois.
    « On va jouer à Petit Poney, je vais te tauler ! » va entrer dans le Larousse, j’en suis sûr !
    A demain !!

  20. mars 26, 2009 5:23

    Merci, mais merci, quoi, pour ces deux minutes. Je les blogue immédiatement !

  21. Sophiek permalink
    mars 26, 2009 5:40

    Bravo Vinvin,
    Moi aussi je suis prête à me battre contre ces petits jeunes qui croient tout savoir et qui en plus me vouvoient et m’appellent « Madame « !!!
    Tiens, si ça peut alimenter ton Off air: http://fr.news.yahoo.com/73/20090325/tfr-exclusif-sarkozy-impose-johnny-pour-0e31ec3.html
    Bises

  22. marie permalink
    mars 26, 2009 5:48

    Je m’étais plus autant marrée devant une vidéo depuis qu’un cinglé commentait les programmes télé à coup de désingage de miss, des experts, et autres trucs du genre.
    Vinvin, il dit des conneries, et il les dit bien !

  23. Saucisse permalink
    mars 26, 2009 7:29

    L’esprit vivin sent bon la délation en mode 2.0 et l’humour des plus de 40 ans

  24. olivier permalink
    mars 26, 2009 7:33

    salut
    j’ai vu hellotipi the second épisode
    Bourvil c’est la haute-normandie
    il n’y a aucun second degré dans les paroles
    il n’y a aucun troisième degré dans les paroles
    le mec je le connais
    j’ai travaillé comme directeur d’association de quartier
    lui il traîne à la grâce de dieu
    il y avait auparavant une salle de répétition et studio du quartier
    tout est fermé – pour réouvrir pour se refermer
    (quelques images sont tournées aussi devant le cargo – salle de musiques actuelles)
    les boulots dans ce quartier pour jeunes sont mediateurs de quartier et de bus
    donc je dis bravo le clip promotionnel (la deuxième chanson en lien youyube sur deezer)les jeunes sont dans des abribus super beaux!
    mais bon il affiche les couleurs du stade malherbe, grand donneur de points en ligue1 cette année et mérite le respect.
    ce qui est drôle dans ce quartier il y a la direction régionale de la gendarmerie
    Gendarmerie Nationale
    2 av Père Charles de Foucauld 14000 CAEN
    http://www.pagesjaunes.fr/trouverlesprofessionnels/lienAnnonceur.do?nomAction=afficheBlocAnnonceur.do&typeAction=afficherBloc&actionAnnonceur=actionVueAerienne&crypt=FcT9wad9Lu2IyE0YkxMZkeHM1FBZSZ/Xq4Oac91n1vOI/tH44hKRHs6aaziSfgdVUNtsAqJul4Ql673dzsn9qlDpM2zw+OBtoGFL5ki81i+urZAk1xH4xJzbCXppmJWd&idContext=1808998799&portail=PJ

  25. Claudialovelysaiitoutçatoutça permalink
    mars 26, 2009 8:53

    😀
    😀
    😀

  26. mars 26, 2009 11:39

    de mieux en mieux… applaudissements de la casbah !

  27. mars 27, 2009 9:12

    Extraits de sale p*te :
    « On verra comment tu suces quand j’te déboiterais la mâchoire », « J’rêve de la pénétrer pour lui déchirer l’abdomen » « J’vais te mettre en cloque, sale pute, Et t’avorter à l’opinel »…
    Brassens ? Ferré ?Moi, ils ne m’ont jamais donné envie de vomir …,là si !!
    c’était quand déjà la journée de la femme ??

  28. mars 27, 2009 9:30

    merci pour les liens, je les ai corrigé sur mon blog…

  29. wallave permalink
    mars 27, 2009 11:10

    Moi j’aime bien sa chanson, elle fait écho à la violence que je contiens et que je ne parviens pas à exprimer. Je suis en conflit avec moi même.

  30. mars 27, 2009 8:54

    Il était déjà l’auteur du très raffiné « suce ma bite pour la saint valentin », dont les paroles évoquent également avec subtilité les meilleurs textes de charles trénet. Extrait…
    J’aime les chattes qui ne datent pas d’hier et celles qui ont pas le bac
    Après rapport, tes lèvres seront nettement moins compactes
    J’aime les peaux mates, car leur couleur fait ressortir le sperme
    J’aime les moches parce que j’ai pas besoin de leur dire « je t’aime »
    J’aime les blondes quand elles sont baillonées
    J’conclue toujours une pénétration comme Rooney avec la balle au pied

  31. marie laure permalink
    mars 28, 2009 7:21

    Trop drôle ! merci, j’ai repris sur mon blog et finalement, ce buzz se termine en fou rire :-))

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :