Skip to content

Du clafoutis dans mes oreilles…

novembre 16, 2009

C'est ce qu'a répondu mon fils, il y a quelques heures, quand je l'ai
grondé parce qu'il ne m'écoutait pas ; "Mais papa, j'ai du clafoutis
dans les oreilles !"
. Il a mis les mots ensemble en pleine conscience.
A huit ans, ce n'est plus une erreur de langage, c'est un trait
d'esprit. Il réinventait le coup de la banane dans l'oreille gauche, ex
nihilo ! Le talent pur, la répartie surgie des eaux, telle le messie.
Et le pire, c'est qu'il ne riait pas. Non content de jouer avec le
langage, il affichait une profonde neutralité, en direct de l'Actor's
Studio. Pince sans rire.

Il va grandir encore plus
vite que je vais vieillir, je le sens. Hier, j'ai compris qu'ils
savaient, lui et sa petite soeur, pour le "zizi dans le minou". Ils
savent désormais que papa n'est pas juste leur papa parce qu'il a
acheté des graines chez je ne sais quel marchand. Je vais peu à peu
m'incarner et arrêter d'être ce machin posé là parce qu'il a épousé
maman. La mère toute puissante, cette magicienne qui pond la vie, va
enfin perdre de son unicité excessive. Progressivement, ils vont savoir
qu'ils n'étaient que des tétars dans mes roupettes et j'espère que ça
va les faire autant flipper qu'une pub MMA… Fais le malin petit
homme, papa est là.

Je le regarde grandir avec des crampes au bide. Je
subodore que je vais un jour me retourner en pensant : "déjà !?!". Déjà
la voix qui mue, les boutons et les prises de tête ? Déjà la jeune
fille qui traîne derrière lui en murmurant "bonjour m'sieur !" ? Oui,
désolé, pour le moment je le vois hétéro, mon fils ; ceci dit, ces deux
années à San Francisco et ce lapin géant, noir et nu, en plein Castro
(le quartier gay) le soir d'Halloween auront peut-être laissé des
traces indélébiles. De toutes façons je sais qu'il finira chez le psy à se plaindre
de ses parents, c'est couru d'avance. Je suis sûr qu'il me reprochera
mes heures sur mon ordi et mon téléphone greffé dans la main gauche. Il
ressortira mes perruques et mes vidéos déguisé en femme ou en artiste
peintre, il me fixera en disant "Papa, comment oses-tu me faire la morale alors que tu as montré tes fesses sur Internet ?!?"… Je le
regarderai, silencieux ; puis je lui enverrai un mail avec un lien sur
cette note. Et hop, Nostradamus ! Il est trop fort papa ! (On se fera des smileys…;-)

Tu vas bientôt te poser des questions lourdes. Et j'espère que tu seras plus léger que moi. Tu va flipper ? Pas tant que moi.

Bientôt quarante ans et l'impression d'être encore enfin un ado. Comme
si le corps et la notion de mon propre temps vivaient leur vie séparément. Alors
quand je vois mon fils faire le clown, danser en ondulant son corps,
capter nos rires comme un trésor ultime, je me dis qu'il faut que je me
dépêche d'être heureux comme lui.

Son enfance est la mienne. Et je ne veux pas grandir.

Publicités
16 commentaires leave one →
  1. polus permalink
    novembre 16, 2009 10:43

    Peter Pan

  2. novembre 16, 2009 10:44

    Apparemment tu as bien trouvé l’inspiration ce soir, j’ai beaucoup aimé ces quelques lignes !
    Au plaisir de te rencontrer demain pour la #140Conf

  3. novembre 16, 2009 10:47

    t’a réussi à me faire chialer Vinvin ! Salaud !

  4. jean-yves le moine permalink
    novembre 16, 2009 10:52

    j’espère que le vinvin chaud que je m’amuse à redécouper chaque soir en épisodes de vingt centilitres va te permettre de gagner assez d’argent pour économiser pour la psy de tes gosses!
    sinon ne t’inquiètes pas si tu bois ces économies, il y a des psy gratuites presque aussi bonnes!
    de plus rassure toi il n’est jamais trop tard pour être heureux, ni trop tot pour ne plus grandir!

  5. novembre 17, 2009 12:04

    Surtout ne grandis pas, c’est le plus beau cadeau que tu puisses lui offrir

  6. novembre 17, 2009 12:19

    Surtout, qu’il voie un psychiatre, hein, que la sécu rembourse un peu. Conseil de pro. 😉
    Il y a bien trop longtemps que tu es grand. Bisous.

  7. Polar Bear permalink
    novembre 17, 2009 12:31

    ….

  8. Gr3gg permalink
    novembre 17, 2009 12:47

    Tu devrais écrire plus souvent. Quelle plume !

  9. novembre 17, 2009 1:09

    Mon fils m’a expliqué il y a pas longtemps qu’un petit copain à la cantine a fait un malaise, un vrai malaise: il s’est évanouit. Très sérieuse je lui ai demandé pourquoi? il m’a répondu que comme lui, il est allergique au pollen et qu’on l’a obligé à manger de la polenta avec du poulet… Inutile de préciser que mon fils déteste la polenta, et que ce soir là il n’en a pas mangé. Il a le même âge que le tien et une fantaisie que le lui envie….pour le reste, tout pareil que toi, même les crampes au ventre.
    Bonne nuit

  10. novembre 17, 2009 6:08

    Tu vas pas t’acheter une décapotable, hein ?

  11. novembre 17, 2009 9:19

    Quand il avait 7 ans mon fils expliquait à sa soeur comment ils avaient été fabriqués : alors au départ j’étais chez papa et puis il aimait très fort maman et par son zizi j’ai glissé dans le ventre de maman. On était des milliers. Il y a eu une course j’ai gagné et c’est moi qui ai grandi dans le ventre de maman. La fois d’après (NDLR :hum, 2 ans plus tard, no comment) c’est toi qui a gagné.
    Il a 12 ans, beaucoup d’humour et parfois ça me flingue de me laisser berner. Je ne veux pas croire que j’ai 30 ans passés (depuis 15 ans). Dans ma tête je viens juste d’avoir le bac.

  12. novembre 17, 2009 11:05

    serait ce donc vrai?! les enfants font les hommes?
    (courage)

  13. Angélique éternelle ado.... au grand désespoir de son mari... permalink
    novembre 17, 2009 11:26

    Moi je pleure quand j’écoute Mistral Gagnant…C’est dire!
    « le temps est assassin, il emporte avec lui le rire des enfants… »

  14. novembre 17, 2009 8:39

    Cher Vinvin, j’ai comme l’impression que les thèmes culinaires te vont bien! J’attends le prochain comme une cerise sur le gâteau.

  15. Incertain gg permalink
    novembre 17, 2009 9:48

    Bienvenue, mon garçon.
    C’est juste ça commence…
    55 au compteur et toujours empêtré dans le syndrome de la pré-ado (Stones, Doors, Soft Machine, Gong et autres Zappa de pas sages… Ben oui, on a la pré-ado qu’on a pas choisie : l’internet n’était encore qu’une lueur au front de nos amis militaires).
    Bien connu, le coup du claf’, de la mousse au choc’, des Crispies avec Cap’tain Flam sur le package et les yeux noirs qui te matent derrière la boîte en t’assénant une p’tite vérité assassine mine de qu’chi!!
    Ma fille s’est attrapé, l’air de pas y toucher, 24 automnes le week-end dernier, en simultanément lisant ta (brillante) prose… Car elle est fan. Que dis-je ; FAN de Vinvin!!! Bref, tout se passe effectivement comme tu le pressens. Si tu veux mon avis (dont tu as raison de te rebattre), t’as pas fini de t’en remettre à ton Mac Book Pro pour exorciser tes vagalames… Sauf côté psy : Elle n’en a eu que très très épisodiquement besoin, mais c’était sans doute moins la mode, peut-être. A moins que ce soit toi qui en fasses office maintenant. Va savoir…
    Un dernier machin qui parfois remet du carburant dans le diesel : Elle a aussi découvert avec jubilation, Stones, Doors, Soft Machine, Gong…

  16. MBS permalink
    novembre 18, 2009 12:27

    Putain je me suis fait éclater hier soir à Dragon Ball Z sur la Wii par mon fils de 8 ans
    Moi le super guerrier de trente deux ans, invaincu depuis 2 décennies…
    Pourtant ce n’est pas faute de m’être battu avec l’énergie du désespoir
    Bon encore un peu de marge avant de jouer les tortues géniales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :