Skip to content

Le pari du Père Noël…

décembre 19, 2011
Ma fille, 8 ans, n’ose pas ne plus y croire.
Je sais qu’elle sait que je sais qu’elle sait. Mais je sais aussi qu’elle ne veut pas tenter l’inconnu.
Ne plus croire au Père Noël, pour elle, c’est prendre le risque de ne plus recevoir de cadeaux, et ça c’est un prix qu’elle n’est pas prête à payer.
Croire au Père Noël est beaucoup plus gratifiant que ne pas y croire. Elle en parle avec ses copines. Certaines d’entre elles sont déjà beaucoup plus mûres et ricanent. Mais elles ricanent à moitié, car elles aussi sont dans cette zone un peu floue, entre certitudes et doutes. Ma fille fait le pari de Pascal version Barbie. Si elle gagne, elle gagne tout ; si elle perd, elle ne perd rien. Son frère, deux ans plus vieux, ne marche plus dans la combine. Mais il respecte les illusions de sa petite soeur, même si ça le démange de jouer aux grands. Il a basculé dans le monde de ceux qui savent, les athées du traîneau, les revenus du verre de lait sous le sapin. Ce sera donc la dernière année où, vraisemblablement, je croquerai dans les gâteaux secs que ma fille laissera, religieusement, au pied de l’arbre illuminé. Dernière année à entretenir la légende, comme dans des millions de familles, samedi à la même heure.
Joyeux Noël.
5 commentaires leave one →
  1. jpouchairet permalink
    décembre 19, 2011 6:44

    je lis beaucoup de tendresse et de nostalgie du papa dans la fin de ce rêve pour ses enfants.
    J’aime bien, moi aussi, tous ces soirs du mois de decembre où notre petit lutin maison vient fêter l’avant avec une petit gourmandise au pied de notre calandrier. On va donc en profiter !
    Déguste bine les gateaux secs !

  2. décembre 19, 2011 6:47

    Autre solution: faites des bébés!🙂

  3. Alain-Saul Dumont permalink
    décembre 19, 2011 7:16

    Ce qui est dit/écrit et bien dit Cyrille , nous sommes passés par là , il se dit que l’âge de raison est 7ans, pour nous ce fut le cas, par 2 fois mais avec un grand écart de 18 ans entre les deux (longue réflexion;) donc plus simple à gérer….
    C’est déjà Noël dans nos têtes et , devant le sapin , nous ferons tous ou presque un flash back vers nos 7 ans …. Joyeux Noël .

  4. Frédérique permalink
    décembre 20, 2011 10:32

    La petite souris qui laisse des pièces de monnaie après la perte d’une dent, le père Noël…, nos garçons, 10 ans, n’y croient plus depuis quelques années (ce n’est pas si vieux, peut-être 2-3 ans), après avoir également vécu une période de flottement où on les sentait marchander leurs rêves… Néanmoins, les dernières dents tombées sont quand-même allées sous l’oreiller. Nos « grands » ont besoin de poésie et d’imaginaire dans leur vie. Ils savent, mais ils savent entretenir le mythe, c’est mignon.

  5. décembre 20, 2011 8:39

    J’ai des jumeaux dans la même période (7 ans). Les copains ont cafté et ils nous ont posé des questions : il parait que c’est pas le Père Noël, mais les parents qui mettaient les cadeaux.
    Suite à une longue discussion en famille, ils ont décidé que le Père Noël existe, il apporte les cadeaux, et c’est les parents qui les mettent.

    Facile😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :