Skip to content

Soleils couchants

février 28, 2012

Une aube affaiblie
Verse par les champs
La mélancolie
Des soleils couchants.
La mélancolie
Berce de doux chants
Mon cœur qui s’oublie
Aux soleils couchants.
Et d’étranges rêves,
Comme des soleils
Couchants, sur les grèves,
Fantômes vermeils,

Défilent sans trêves,
Défilent, pareils
À des grands soleils
Couchants, sur les grèves.

3 commentaires leave one →
  1. février 28, 2012 12:10

    Ouais, c’est ça le problème en France : Les grèves, toujours les grèves.

    Merci pour ce post très engagé politiquement. Je reconnais le militant caché en toi. T’as raison sur tout. Ils défilent sans trêve et pareil. Ils savent même plus pourquoi ces cons là. Il faut les dénoncer comme tu viens de le faire.

    Vivement les élections, tiens !

    PS (pas le parti, l’autre !) : Très joli. C’est bien quand tu laisses ta plume se lâcher un peu…

    • février 28, 2012 12:43

      Merci mec.
      (C’est de Verlaine😉

      • février 28, 2012 12:48

        Verlaine, Verlaine… Attends, m’aide pas. Section « Affichage, Tractage et Marché du Dimanche matin » au deuxième district à Marseille, c’est ça ? Petit gros, brun, avec une barbe en collier et un nez tout rouge ? J’ai reconnu au premier coup.

        Bon, maintenant, la moitié de la planète sait que je n’ai aucune culture littéraire… et l’autre moitié sait que j’ai très bon goût puisque j’ai reconnu immédiatement le talent.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :