Skip to content

Le « L.J. » (Live Journalistique) : un objet audiovisuel de folie.

décembre 18, 2011

Ce « Live Journalistique » dont il va falloir de manière urgente trouver un p’tit nom doux, est une sacrée folie. Tellement difficile à expliquer à ce jour, et tellement simple à lire quand on a les sous les yeux. Découvrez ci-dessous la retranscription du Live Journalistique du Grand Webze de vendredi dernier.

http://www.coveritlive.com/index2.php/option=com_altcaster/task=viewaltcast/altcast_code=e0906bfac4/height=550/width=620

Le Live Journalistique, c’est comme le rapport du greffier, enrichi de l’oeil du photographe, pimenté de la vigilance du journaliste, supporté par le labeur du documentaliste, le tout mis en mots dans l’instant par des personnes connectées et rompues à la culture web. Le « L.J. » (Live Journalistique) est une sorte de deuxième écran sur lequel se déroule le programme, enrichi, en direct, en cours de construction. Je trouve ça over kiffant, et oui, j’ose le dire, je suis fier que ça se passe chez nous.

Il faut trouver des solutions pour mettre davantage en valeur ce travail. L’objet « L.J. » est nativement web. Des textes, des liens, des références, des photos, etc. Le « L.J. » n’est donc pas, dans sa forme actuelle, le plus simple à valoriser de façon télévisuelle. Mais son résultat sur le web est vraiment kiffant et il existe sûrement des solutions graphiques, visuelles, humaines ou de mise en scène pour en rendre compte à sa juste valeur. Il est là, le pont, entre les deux mondes. Je suis sûr que dans leur garage des inventeurs fous sont en train de bosser à cette question et vont nous aider à enrichir l’orchestre. Si vous lisez ces lignes, n’hésitez pas à vous faire connaître.

La TV connectée n’est pas un concept nouveau, mais les innovations qui prennent naissance chaque jour autour de son développement sont vraiment de bonne augure. Nos enfants vont se poiler à regarder la TV, comme des pieuvres, devenant acteurs du programme qu’ils regardent, cliquant, travaillant, s’enrichissant de tous côtés pendant que le programme amiral suit son cours. Ils sauront faire tout en même temps, je le sens. Je l’espère. Sans doute notre cerveau va-t-il muter ?

En attendant, merci à l’équipe du « L.J. » du Grand Webze : Aude Baron, rédactrice en chef à Le Plus – NouvelObs.com, Adrian Buffel, journaliste sur le site Présidentielle 2012 de France Télévisions, Pierre Godon, journaliste pour France TV Info et Vincent Matalon, journaliste pour France TV Info, et special thanks à la chef d’orchestre du projet, Alice Antheaume, journaliste et responsable de la prospective à l’Ecole de journalisme de Sciences Po ; et Florence Porcel qui en faisait l’écho à l’antenne, entre autres, pendant le live.

Une belle aventure.

About these ads
4 commentaires leave one →
  1. Alain-Saul Dumont permalink
    décembre 18, 2011 5:20

    Bon, Vu à revoir avec du temps pour … et à suivre ….;
    pour @lgw encore à peaufiner surtout le rythme et le menu (trop haché mais pas menu ;-)
    PS : Vive le Cameroun qui a trouvé son consul ;-))

Trackbacks

  1. Le “L.J.” (Live Journalistique) : un objet audiovisuel de folie. | information analyst | Scoop.it
  2. Le “L.J.” (Live Journalistique) : un objet audiovisuel de folie. | Evolution des métiers de l'information | Scoop.it
  3. Le “L.J.” (Live Journalistique) : un objet audiovisuel de folie. | Bien communiquer | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 76 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :